Header ad

Visite de la première dame Mme Keïta Aminata Maïga à Gao : 200 FEMMES À FORMER SUR LES MÉTIERS DE L’ARTISANAT

La Première dame a procédé au lancement du projet en présence de deux ministres

La première dame, Mme Keïta Aminata Maïga, accompagnée d’une forte délégation, dont les ministres de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Walet Intalou et de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, était en visite vendredi et samedi derniers dans la cité des Askia. La délégation de la première Dame se composait aussi de l’ambassadeur de la Chine au Mali Liuke et de son Altesse royale, la princesse Esther Kamatari.
Après les cérémonies d’accueil, la délégation s’est rendue dans la salle de conférence du gouvernorat de Gao où, Mme Keïta Aminata Maïga a procédé au lancement du projet intitulé « Appui au relèvement économique et à la cohésion sociale des femmes transformatrices des cuirs et peaux : les femmes artisanes de paix dans les régions du nord du Mali ». Ce projet est une initiative du ministère de l’Artisanat et du Tourisme avec l’appui de ONU-femmes. Ce projet qui est destiné à 200 femmes des régions du nord les plus touchées par la crise sera axé sur différents modules. Il s’agit du tannage, des techniques modernes de production, de la gestion, du marketing, du genre, des violences basées sur le genre, de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger et la résolution 1325 des nations unies.
Le maire de la commune urbaine de Gao, Boubacar Dacka Traoré a salué les initiateurs du projet, car selon lui, l’artisanat et le tourisme sont des secteurs de développement de sa commune et de la région.
La ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walet Intalou a salué la présence de la première dame et son Altesse royale, la princesse Esther Kamatari pour le lancement du projet dédié uniquement aux femmes. Ce projet atteste de la volonté du gouvernement, à travers le département de l’Artisanat et du Tourisme à favoriser l’autonomisation de la femme malienne par le renforcement des capacités et l’acquisition d’équipements performants. Le secteur de l’artisanat a toujours été pourvoyeur d’emplois au nord du Mali, notamment pour les femmes, mais, il a été durement affecté par la crise avec comme, entre autres, conséquences la fermeture d’un grand nombre d’ateliers et le déplacement des producteurs vers d’autres régions de l’intérieur du pays ou vers l’extérieur, a rappelé la ministre Mme Nina Wallet Intalou.
« En effet, face à un monde de plus en plus ouvert et concurrentiel, le renforcement des capacités par la formation et l’équipement se révèlent incontournables pour avoir plus de chance d’émerger et de se maintenir. Ce programme vise à contribuer à la réduction de la pauvreté chez les femmes grâce à l’accompagnement et à la mise à disposition de matériels adéquats pour générer des revenus, créer des emplois et fournir des produits et des services artisanaux de qualité », a précisé Mme Nina Walet Intalou. La cérémonie de lancement du projet a eu lieu en présence du gouverneur de Gao, le général de brigade Sidiki Samaké et du directeur national de l’Artisanat et du Tourisme, Daha Niasse. Il faut noter que les femmes de Gao sont sorties massivement pour accueillir Mme Keïta Aminata Maïga et sa délégation. Elle a rendu une visite de courtoisie aux chefs songhoy, arma et aux tombeaux des Askia.
A. T.
AMAP-Gao

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *