Header ad

Violences faites aux femmes : LES AIDES MÉNAGÈRES AUSSI EN SOUFFRENT

Le Mouvement des travailleurs croyants du Mali est à l’origine de la rencontre de sensibilisation

Dans le sillage de la Journée internationale de la femme, le Mouvement des travailleurs croyants du Mali (MTC), en collaboration avec les autorités traditionnelles de Sébénikoro et le commissariat de police du 9è arrondissement, a organisé, le week-end dernier au Foyer des jeunes de Sébénicoro, une rencontre de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, singulièrement sur les aides ménagères.
La cérémonie était présidée par la présidente du MTC, Mme Sanou Hortense Dembélé, en présence du chef de village, Siaka Keïta et d’un représentant du commissariat de police du 9è arrondissement, le capitaine Diédié Cissé, des représentants des églises et plusieurs femmes et aides ménagères venues des différents centres du MTC.


Pour la présidente du mouvement, c’est une journée de sensibilisation à l’intention des femmes qui accueillent les aides ménagères et d’éveil de conscience chez les jeunes dames, venues en exode à la recherche d’une situation meilleure. Elle a exprimé sa satisfaction pour l’initiative avant de rendre un vibrant hommage aux Maliennes, particulièrement aux aides ménagères.
« La violence faite aux aides ménagères est un frein à l’autonomisation de la femme ». Ce thème de la rencontre montre la nécessité de travailler à l’épanouissement de toutes les femmes, y compris les aides ménagères. La discrimination à l’égard des femmes n’a toujours pas disparu, malgré des décennies de combat.
Au 21è siècle, les femmes restent toujours méprisées ou violentées par des hommes. Cette violence s’est accrue à l’endroit des aides ménagères qui sont encore appelées par un sobriquet péjoratif, « 52 » ou « 26×2 ». Ces petites mains au service de nos familles sont marginalisées, voire stigmatisées, mais font surtout des corvées. Elles sont les premières à se lever et les dernières à se coucher dans bien de familles.
L’officier de police s’est réjoui du contexte avant de rappeler que c’est aussi le travail de la police de protéger les aides ménagères.


Auparavant, le chef de village avait demandé aux initiateurs de la journée de sensibilisation de formaliser une rencontre pour débattre à fond de la problématique de la maltraitance des aides ménagères.
Me Robert Sanou, homme de droit, a fait une communication sur les procédures de plainte. Il a expliqué aux aides ménagères les recours juridiques. Les aides ménagères ont remercié le Mouvement des travailleurs croyants pour avoir créé un cadre de formation et de protection.
Au menu de la rencontre, il y avait aussi un sketch de sensibilisation sur les violences faites aux aides ménagères. La belle mélodie de celui qui passe aux yeux de tous comme un grand défenseur de la cause des aides ménagères, le rappeur Van Baxy, a été aussi bien appréciée par le public.
Le MTC existe depuis plus de 20 ans dans notre pays. Il a installé plusieurs centres de formation des aides ménagères et formé des centaines de jeunes femmes, et contribue à leur plein épanouissement.
Amadou SOW

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *