Primature: KOEN DAVIDSE ET URSULA MUELLER REÇUS PAR LE CHEF DU GOUVERNEMENT

Vendredi dernier, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a successivement reçu, en audience, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies au Mali, Koen Davidse et la sous-secrétaire générale des Nations unies aux Affaires humanitaires, Ursula Mueller. Le premier est en fin de mission et la seconde séjournait dans notre pays dans le cadre d’une visite de quatre jours.

Koen Davidse, arrivé au Mali en octobre 2015, a été appelé à de nouvelles fonctions au sein de la Banque mondiale. Après trois années de bons et loyaux services rendus, au nom des Nations unies, au peuple malien, il a tenu à venir «dire au revoir au Premier ministre et le remercier pour sa bonne coopération». L’occasion était aussi opportune pour le diplomate onusien de féliciter Soumeylou Boubèye Maïga pour ses efforts multiples dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. A ce propos, il a témoigné «qu’ils ont beaucoup travaillé ensemble », avant de souhaiter une mise en œuvre effective dudit Accord. «Après les élections, dit-il, c’est le moment de revigorer sa mise en œuvre». Concrètement, il a souligné la nécessité d’impliquer davantage les femmes et les jeunes dans le processus, et l’urgence d’œuvrer de sorte que les populations puissent bénéficier des dividendes de la paix. Koen Davidse envisage l’avenir de notre pays avec optimisme, «même si beaucoup reste à faire», notamment dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité. Il s’en va avec la certitude que les Maliens sauront, ensemble, relever les défis. «Je quitte le Mali, mais je crois que le Mali ne va pas me quitter. J’aime bien la culture malienne», a-t-il conclu. Après Koen Davidse, le chef du gouvernement a reçu la sous-secrétaire générale des Nations unies aux Affaires humanitaires. Ursula Mueller était accompagnée de Vanessa May et Stéphanie Julmy, toutes deux chargées des Affaires humanitaires. La délégation, arrivée dans notre pays le 28 août dernier, a eu, dès le lendemain (mercredi), une séance de travail avec le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire. Puis, elle s’est rendue à Mopti et Bankass pour s’enquérir de la réalité sur le terrain.  La rencontre avec le Premier ministre fut le point d’orgue de ce séjour de quatre jours de la sous-secrétaire générale des Nations unies aux Affaires humanitaires. Avec Soumeylou Boubèye Maïga, elle a évoqué les attentes des populations du Centre qui n’aspirent qu’à la paix. «Leurs attentes, c’est de voir une vraie mise en œuvre de l’Accord pour la paix et le retour des services sociaux de base dans les régions du Nord et du Centre», a-t-elle confié. Attentes légitimes, dont la satisfaction incombe tout d’abord à l’Etat malien. L’ONU et ses Agences humanitaires feront le nécessaire pour appuyer nos autorités,  a assuré Mme Ursula Mueller.

Forte des enseignements tirés de cette visite, la responsable onusienne entend mieux plaider la cause du Mali et de son peuple auprès de toute la communauté internationale.

Issa DEMBéLé

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *