Header ad

«Nuit du Mali »: NOTRE PAYS DANS TOUTE SA SPLENDEUR ARTISTIQUE ET CULTURELLE

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga, sont attendus à cette fête qui se déroulera dans la Maison Mali à Ouaga. Le couple présidentiel y sera en compagnie de ses invités du Burkina Faso et du Rwanda
Le plus grand festival du cinéma africain, le Fespaco, célèbre ses 50 ans cette année dans la capitale burkinabé. Notre pays est au rendez-vous, avec sept films dans différentes catégories. Et sa participation revêt un cachet particulier avec l’organisation de «La nuit du Mali», une initiative portée par le Centre national de la cinématographie du Mali (CNCM). L’évènement, qui aura lieu ce soir dans l’enceinte de l’ambassade du Mali à Ouagadougou, s’annonce riche en couleurs. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et son épouse, Mme Keïta Aminata Maïga, sont attendus à cette fête. Il y aura également les couples présidentiels du Burkina Faso et du Rwanda. La soirée mobilisera aussi des ministres en charge de la Culture, des diplomates et la communauté malienne.
Sans doute, ce déplacement du président Keïta au «Pays des hommes intègres» atteste de son dévouement dans la préservation et la promotion du riche patrimoine culturel du Mali, et plus globalement de l’Afrique. Un engagement d’ailleurs reconnu et salué par ses pairs du continent qui, à l’occasion du dernier sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, l’ont désigné en qualité de coordinateur de l’UA pour les arts, la culture et le patrimoine. Et c’est justement à ce titre qu’Ibrahim Boubacar Keïta est l’invité spécial du président Roch Marc Christian Kaboré à cette 26è édition du Fespaco. Un honneur pour le président Keïta qui, on peut l’imaginer, adhère pleinement à la devise de ce festival :« des images de l’Afrique, par l’Afrique et pour l’Afrique ».
Par ailleurs, il convient de souligner que les deux chefs d’Etat se vouent réciproquement beaucoup de considération, à la hauteur des liens d’amitié et de fraternité entre nos deux pays. Le discours du président Keïta sera le temps fort de cette soirée dédiée au Mali, selon l’ambassadeur Amadou Soulalé. Ensuite, l’assistance sera tenue en haleine, de 21 à 23 heures, par des artistes maliens et burkinabé.
En attendant, la 26è édition du Fespaco bat son plein à Ouagadougou. Ce rendez-vous cinématographique qui prévoit cette année plus de 400 projections, a conduit du monde au Faso. Le public, très varié, est composé de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, des personnalités du monde de la culture et des arts, des diplomates et des personnalités politiques d’Afrique et du monde. La particularité du festival s’illustre par son côté très populaire avec une forte participation des populations du Burkina Faso et des pays de la sous-région ouest africaine. Ici, on le concède volontiers : le Fespaco a donné un nouveau souffle à la ville de Ouagadougou. Ce ne sont pas les hôteliers qui diront le contraire. Quasiment tous les établissements d’hébergement affichent plein.
C’est ce samedi 2 mars que les lampions s’éteindront sur cette 26è édition. Cinq mille spectateurs sont annoncés à la cérémonie de clôture au palais des Sports. Au nombre des personnalités qui y seront, il y a le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. Il faut rappeler que depuis 1979, le Mali est un habitué de l’Etalon du Yennenga avec « Baara » et « Finyé » de Souleymane Cissé (1979 et 1983), « Guimba » de Cheick Oumar Sissoko en 1995… Alors que l’Etalon soit encore malien en 2019 !
Envoyé spécial
Issa DEMBELE

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *