Header ad

Match amical, Mali-Burkina Faso 0-0 : LES AIGLES ESPOIRS S’EN CONTENTENT

Vainqueurs 2-0 de la sélection du Faso, lors de la première confrontation, les protégés de Fanyeri Diarra ont été contraints au nul 0-0, dimanche par le même adversaire

Les Espoirs maliens (en blanc) ont désormais le regard tourné vers l’éthiopie

Une victoire, un match nul, deux buts marqués, zéro encaissé, tel est le bilan de la double confrontation des Aigles Espoirs face à leurs homologues burkinabé. En effet, au match aller disputé le jeudi 7 mars au stade Modibo Keïta, les protégés de Fanyeri Diarra s’étaient imposés 2-0 contre la sélection du Burkina (buts de Diadié Dianka Samadiaré et Bourama Doumbia aux 33è et 56è min). 48 heures après cette confrontation, Maliens et Burkinabé se sont à nouveau affrontés au compte de la manche retour.
Et cette fois, il n’y a pas eu de vainqueur, ni de vaincu, puisque les deux protagonistes se sont neutralisés 0-0. Pour le sélectionneur national, Fanyeri Diarra le bilan est positif, même s’il s’agissait avant tout de matches de préparation. «Après ces deux matches, je dirai que le bilan est positif. Avec l’effectif que nous avons, nous sommes parvenus à marquer deux buts sans encaisser Pour moi, c’est bon signe. Je pense qu’avec le retour des autres, on pourra faire une belle opération en Ethiopie», a déclaré le technicien malien, à l’issue de la deuxième rencontre qui s’est disputée dimanche, donc 48h après la première confrontation. Pour revenir à ce deuxième match, le sélectionneur Fanyeri Diarra a aligné une équipe remaniée à 50%. En fait, six joueurs ont été reconduits par l’ancien défenseur des Aigles. Il s’agit des défenseurs Issouf Traoré, Bourama Doumbia et Siaka Bagayoko, des milieux de terrain, Oumar Traoré et Sékou Gassama, de l’attaquant Diadié Dianka Samadiaré. La première occasion de la partie a été obtenue par les Burkinabés. A la réception d’un centre de Mohamed Walid Guira, l’avant centre Blackis Hamed Ouattara place une tête qui passe au dessus de la transversale (12è min). Il faudra attendre la 28è minute pour voir les Aigles répliquer, notamment par Cheickné Samaké qui rate, coup sur coup, deux belles occasions (28è et 31è min). Trois minutes après la reprise, l’attaquant des Aigles Espoirs (encore lui) manque l’immanquable.
A la réception d’un corner, il contrôle parfaitement le ballon avant de tirer à côté (48è min). Remake à la 55è minute : servi dans le dos de la défense adverse Cheickné Samaké se présente seul devant le portier burkinabé, Ibrahim Sare mais perd le duel avec son vis-à-vis. La dernière occasion sera à l’actif de l’équipe visiteuse. Suite à une belle action collective, Blackis Hamed Ouattara expédie une frappe puissante qui sera claquée en corner par le keeper Alkalifa Coulibaly (82è min). On en restera là jusqu’au coup du sifflet final de l’arbitre central Gaoussou Kané.
Le technicien malien Fanyeri Diarra dira qu’il n y avait pas beaucoup d’intensité, comme lors de la première confrontation, avant d’ajouter que les Aigles Espoirs auraient pu gagner avec un peu de concentration dans le dernier geste. Aussi, a expliqué l’ancien défenseur international, «le Burkina Faso a refusé de jouer et cela a compliqué notre tâche».
Comme son entraîneur, le latéral gauche, Siaka Bagayoko ‘’Chato’’ s’est également montré optimiste pour la suite des événements, assurant que le groupe «est concentré sur le sujet et continuera à travailler, surtout devant les buts».
Quant au technicien du Faso, Brama Traoré, il a salué la réaction de son équipe et déclaré qu’il n’a pas été surpris par le résultat. «Je l’avais annoncé après le premier match, on a voyagé par car et fait plus de 12 heures route. Les enfants n’ont pas pu récupérer et se sont logiquement inclinés. Après cette défaite, je vous avais promis de faire une vraie opposition au match retour pour permettre à l’équipe malienne de connaître ses limites et ses qualités. Nous l’avons fait, nous n’avons pas gagné mais, je pense que l’équipe a montré qu’elle est capable de rivaliser avec les meilleurs», a déclaré Brama Traoré.
Pour mémoire, les Espoirs maliens préparent les éliminatoires de la CAN U23, prévue cette année en Egypte. Exemptés du premier tour, les protégés de Fanyeri Diarra feront leur entrée en lice contre l’Ethiopie, avec match retour à Bamako. Quant à la sélection du Faso, elle a été éliminée au premier tour par le Niger. Avant de s’envoler pour l’Ethiopie, les Espoirs maliens doivent livrer deux nouveaux matches de préparation face, respectivement à l’AS Police et à l’USFAS.
Boubacar THIERO

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *