LE MALI NUMÉRIQUE COMPTE POUR LA SOCIÉTÉ HUAWEI

«Ensemble pour Mali numérique 2020», c’est avec ce slogan d’engagement que les responsables du géant chinois des technologies de l’information et de la communication, Huawei, ont accueilli, vendredi, le chef de l’Etat au centre d’exposition de l’entreprise à Beijing. Cette visite qui s’est déroulée dans un cadre  futuriste avec des décors éblouissants, a été l’occasion pour le président Ibrahim Boubacar Keïta de découvrir une multitude de services et  d’opportunités qu’offre Huawei. De l’agriculture à l’électricité en passant par la santé, l’organisation des centres urbains etc…

Pour l’occasion, le président de la République était accompagné de quatre membres du gouvernement : Arouna Modibo Touré (Economie numérique et Communication), Boubou Cissé (Economie et Finances), Tiéman Hubert Coulibaly (Affaires étrangères et Coopération internationale), Tiéna Coulibaly (Défense et Anciens combattants).

En plus des séquences de démonstrations sur les produits Huawei, la visite a été marquée par deux temps forts : la signature d’un mémorandum entre le Mali et Huawei et une vidéoconférence entre le président Ibrahim  Boubacar Keïta et un groupe de jeunes Maliens travaillant au siège de la société Huawei à Bamako.

Ainsi, le chef de l’Etat a pu directement échanger avec ces jeunes de l’élite Huawei au Mali, des jeunes tous issus du système scolaire malien. D’où la fierté du chef de l’Etat : « Je suis particulièrement heureux et fier que ces jeunes soient des produits de l’école malienne», a-t-il dit en substance, indiquant que c’est justement parce qu’il croit aux jeunes qu’il a décidé de placer le second mandat qu’il entame, sous le signe de la jeunesse. «Ce n’est pas un slogan politique. C’est une conviction profonde», a assuré le chef de l’Etat dont l’ambition est que le pays soit «contemporain de son siècle». « Que le Mali soit au rendez-vous de l’universel et du développement (…). Ici est le chemin de demain. Ici est le chemin de l’avenir. Ou nous sommes condamnés à être au rendez-vous, ou nous sommes condamnés à périr. Et comme nous ne sommes pas des méchants, nous n’allons pas périr. Nous serons au rendez-vous de l’universel», a poursuivi le président de la République, avant d’évoquer les énormes potentialités que les technologies de l’information et de la communication offrent pour notre pays en termes de croissance économique et de bien-être social.

Le Mali est un pays très vaste confronté à de multiples défis, a rappelé Ibrahim Boubacar Keïta, ajoutant que Huawei peut apporter sa contribution aux efforts du pays pour relever ces défis. A commencer par la lutte contre le terrorisme et la criminalité (système de surveillance). Déjà, le centre installé à Bamako rend d’énormes services à nos forces de sécurité, s’est réjoui le président de la République. D’autres centres d’intérêt pour notre pays, évoqués par Ibrahim Boubacar Keïta, sont la télémédecine à travers l’intelligence électronique, l’agriculture et le changement climatique à travers des prévisions météo plus précises.  Last but not least, l’éducation. Pour lui, Huawei est la preuve de l’opportunité des TIC pour l’éducation. Justement revenons à l’éducation et à la formation avec le mémorandum signé entre le Mali et Huawei, comme annoncé plus haut. Le document concerne un programme dénommé «Graines de l’avenir du Mali». Il a été signé par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré et le président du conseil de surveillance de Huawei à Beijing. A travers ce programme, Huawei offre 10 bourses à des jeunes Maliens qui seront formés dans son centre de formation à Beijing.  Le mAnistre Touré a salué cette initiative, relevant qu’avec elle, 10 nouveaux jeunes Maliens rejoindront l’élite des TIC.  L’autre projet phare au niveau du MENC est bien entendu le programme Mali 20/20 qui va démarrer dans les mois à venir, assure Arouna Modibo Touré. Ce programme s’articule autour de trois composantes : la mise à disposition des infrastructures, la formation et l’accès aux TIC. Créée, il y a une trentaine d’années, Huawei fait aujourd’hui partie des géants mondiaux de la communication. Sa vision et sa mission sont d’apporter du numérique à chaque individu et de permettre un monde entièrement connecté et intelligent. Présente dans 170 pays, la société emploie environ 180.000 personnes,  dont 70% de locaux. Son siège se trouve dans la grande métropole chinoise de Shen Zhen. Elle est présente au Mali depuis 2005 et emploie actuellement plus de 200 personnes. C’est Huawei, avec une société sud-coréenne qui a posé notre fibre optique. Elle travaille avec tous les grands opérateurs de téléphonie (notamment Sotelma-Malitel et Orange-Mali), dont elle fournit presque tous les équipements.

 

Envoyés spéciaux

S.T.

N.S.

 

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *