Header ad

La ministre de l’Elevage et la Pêche dans la région de Kayes : LES ÉLEVEURS, OBJET DE TOUTES LES ATTENTIONS

Eprouvés par la sécheresse, les animaux ont payé un lourd tribut au manque de fourrage. C’est pourquoi l’Etat vole au secours pour soulager la souffrance des bêtes et l’angoisse des propriétaires par des dons en aliment bétail

La ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr Kané Rokia Maguiraga, était le dimanche dernier à Tafacirga, un village situé à environ 100 km de la ville de Kayes, pour inaugurer une ferme avicole réalisée par l’Association pour la solidarité et le développement et l’union villageoise de Tafacirga (ASSODETA/UVTA). Bâtie sur un hectare, la réalisation de la ferme a démarré en septembre 2015.

Financée entièrement par l’ASSODETA/UVTA, la ferme a coûté 58,019 millions de Fcfa. L’infrastructure comprend un bâtiment reparti en trois compartiments avec une capacité d’accueil de plus de 3600 poussins, un magasin de stockage d’une capacité de plus de 100 tonnes, un bureau et deux logements pour le gardien. A ces réalisations s’ajoutent, un château d’eau avec une cuve de 5000 litres, un moulin pour la production des aliments, de l’électricité et deux latrines. Elle a créé 10 emplois directs et 100 indirects dans le cadre de la gestion et des ventes des produits.

La ministre de l’Elevage et de la Pêche se réjouissant de l’inauguration de la ferme avicole, a affirmé que l’élevage de par son importance stratégique dans l’économie nationale et la conjoncture actuelle marquée par une demande très forte des populations en produit animal, figure en bonne place dans les actions prioritaires du gouvernement. Sa contribution au PIB, selon elle, se situe autour de 15,2%.

« L’élevage est pratiqué par au moins 80% de la population rurale. Il occupe une place de choix dans l’économie du Mali et constitue la principale source de revenus pour plus de 30% de la population. Avec un effectif estimé à plus de 45 millions de sujets, l’élevage de la volaille offre de multiples opportunités pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté en milieu rural », a expliqué la ministre Maguiraga qui a ajouté que le développement de l’aviculture occupe une bonne place dans le programme présidentiel d’urgences sociales, dont la mise en œuvre fait l’objet d’une attention particulière du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.  

Après Tafacirga, la ministre de l’Elevage et de la Pêche, a bouclé lundi dernier sa tournée de quatre jours à  Kayes, par le lancement de la distribution gratuite d’aliment bétail aux éleveurs de la ville de Kayes. La cérémonie a eu lieu dans la cour de la direction régionale de la production animale de Kayes en présence du gouverneur de la région, Mahamadou Zoumana Sidibé.

Dans son discours, le gouverneur de la région de Kayes a déclaré que la zone du delta central et celle de la première région de notre pays, connaissent d’énormes difficultés pour l’alimentation du cheptel, en raison du manque de pâturage. Mahamadou Zoumana Sidibé dira ensuite que c’est à cause de cela, que la région de Kayes a perdu beaucoup d’animaux au cours de l’année 2018. Cette situation, a poursuivi le gouverneur Sidibé, a affecté très fortement les éleveurs de la région qui n’ont pas de revenus suffisants pour acquérir l’aliment bétail. En outre, il a remercié les plus hautes autorités du pays pour avoir initié cette opération de distribution gratuite d’aliment bétail aux éleveurs vulnérables, en plus de la subvention d’intrants accordée chaque année au monde rural.  

Mahamadou Zoumana Sidibé a rassuré les autorités du pays qu’il ne ménagera aucun effort pour le respect des critères de choix des bénéficiaires et pour la bonne utilisation qui sera faite du don. Il a invité les éleveurs bénéficiaires à utiliser l’aliment bétail reçu et à le faire consommer sur place, car selon lui, il est exclusivement destiné à la consommation locale.  

De son côté, Dr Kané Rokia Maguiraga, s’est dit très heureuse de procéder au lancement des opérations de distribution gratuite d’aliment bétail dans la ville de Kayes. Elle a indiqué que cette donation, qui s’inscrit dans le programme d’urgences sociales, porte sur 380 tonnes d’aliment bétail. Selon la ministre Maguiraga, l’opération de distribution gratuite d’aliment bétail est le témoignage des plus hautes autorités du pays, notamment du président de la République à l’endroit des communautés pastorales pour amoindrir les effets des crises naturelles, dont la sécheresse avec son corollaire d’insuffisance de pâturage. « Cette distribution gratuite d’aliment bétail contribuera, j’en suis sûre, à renforcer la résilience des éleveurs des localités identifiées », a expliqué la ministre de l’Elevage et de la Pêche. Elle a exhorté les éleveurs à exploiter rationnellement les pâturages du pays, produire leur propre fourrage et à considérer l’aliment bétail comme un complément. Elle a également demandé aux éleveurs de s’approprier les programmes de diffusion des cultures au niveau des services déconcentrés de l’élevage et de la pêche. Dr Kané Rokia Maguiraga a procédé à une remise symbolique d’aliment bétail au gouverneur de la région de Kayes, Mahamadou Zoumana Sidibé.

Abdoul Karim COULIBALY

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *