Header ad

Forum international sur le coton : L’AJVC PROMEUT UNE MEILLEURE VALORISATION DU COTON

Les officiels lors de la cérémonie d’ouverture du forum

«L’atteinte des objectifs de 800 000 tonnes et la valeur ajoutée de 15% de transformation locale», tel est le thème du Forum international sur le coton qui s’est tenu, du 7 au 9 mars, au mémorial Modibo Kéita.
Initié par l’AJVC en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de celui du Développement industriel et la Promotion des investissements, ce forum entend valoriser le secteur du coton au Mali. Pour le président de l’AJVC, Abdel Rahamane Sy, le forum permettra à l’ensemble de la chaîne de valeur (cotonculteurs, transformateurs industriels et artisanaux) de faire des propositions afin d’améliorer leurs conditions et d’atteindre les 15% de valeur ajoutée.
«Avec les 2% de transformation du coton du Mali, 4 millions de personnes vivent grâce au secteur du coton. Si le Mali arrive à transformer 15% de coton, il créera 10 millions d’emplois», a déclaré Abdel Rahamane Sy avant d’ajouter que ceci permettra à notre pays, entre autres, d’occuper le premier rang des pays producteurs de coton, de prendre son leadership, de créer des emplois et de réduire l’immigration clandestine. En outre, M. Sy a invité les partenaires à les accompagner afin qu’ils fassent du Mali l’un des plus grands producteurs de coton.


Pour sa part, le président d’honneur de l’AJVC, Ouali Diawara, a souligné que ce forum permettra de développer des stratégies permettant de valoriser et de promouvoir le coton par une meilleure compétitivité des petites et moyennes entreprises du secteur. S’exprimant sur la transformation du coton au Mali, Ouali Diawara a noté que plusieurs unités de transformations artisanales sont en train de se mettre en place en vue de relever le niveau actuel de transformation du coton. «Actuellement, le niveau de transformation du coton stagne autour de 2 à 3% alors que le plan stratégique de développement de la filière coton prévoit 800.000 tonnes par an. Une valeur ajoutée d’environ 15% à l’horizon 2021», a affirmé M. Diawara. Par ailleurs, il a ajouté que les recommandations du forum seront présentées aux prochaines assises nationales qui seront organisées par le Conseil national de jeunes.


«Si le Mali arrive à transformer 15% au lieu de 2% de coton, la production de coton progressera énormément», a déclaré le représentant de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Solobamady Kéita. Par ailleurs, M. Kéita a souligné que l’objectif de 800.000 tonnes est issu d’un programme quinquennal que sa structure a élaboré avec la CMDT en 2013.
«Nous avons, a-t-il poursuivi, bénéficié de l’accompagnement de l’Etat à travers, notamment les opérations de tracteurs, la subvention des engrais et le prix incitatif du kilo de la graine de coton (255 Fcfa)».
Se prononçant sur l’état des lieux actuels de la production du coton au Mali, Solobamady Kéita a indiqué que la production de la campagne 2018-2019 atteint 700.000 tonnes pour une superficie cultivée de 698.000 hectares. Ce qui équivaut à un rendement moyen d’une tonne à l’hectare pour le Mali.
Auparavant, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé, représentant le département, avait félicité l’AJVC pour les différentes initiatives visant à redynamiser le secteur du coton.
«Le coton est une culture stratégique qui contribue à hauteur de 8% dans le PIB national. Il représente 25% des exportations et 6% des revenus fiscaux», a-t-il révélé. Une visite de stands par les officiels a mis fin à la cérémonie.

Mariam F. DIABATÉ

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *