Header ad

Festival international de Wassulu : UN CHANTIER DE DÉVELOPPEMENT

Oumou Sangaré anime la conférence de presse

La 1ère édition du Festival international de Wassulu (FIWA) est prévue du 15 au 16 mars à Yanfolila. L’information a été donnée mardi dernier à l’hôtel Wassulu à Kalaban Coura par Oumou Sangaré, artiste et initiatrice de l’événement en présence des membres de la commission d’organisation.
Pour la grande diva, la zone du Wassulu est le berceau de la diversité culturelle. Ce qui explique la présence de plusieurs festivals. Le Wassulu égorge de plusieurs particularités comme le Didadi, le Kamalen N’Goni, le Donso N’goni pour ne citer que ceux-ci.
L’objectif du FIWA est de faire la promotion du tourisme local et instaurer un levier de développement au sein de la localité. La star internationale a précisé qu’il s’agit de la première édition car la précédente était une édition test qui a permis de s’imprégner des problèmes réels de la localité notamment le manque d’infrastructures d’hébergement. « Ce qui explique mon investissement pour la construction d’un campement d’une valeur de 40 millions de Fcfa. Plus de 60 cases sont disponibles pour accueillir les festivaliers », a-t-elle assuré, ajoutant que toutes les dispositions sont prises pour mettre dans des meilleures conditions les festivaliers.
Au-delà de son caractère festif, le festival est une source de développement socio-économique qui permet de créer des emplois à travers la construction des centres d’hébergement comme le Campement culturel et touristique Oumou Sangaré. Ce cadre permet d’accueillir les touristes et d’assurer une restauration pendant leur séjour.
« Mon engagement pour le festival est la réponse d’un appel lancé par la jeunesse de Yanfolila qui a sollicité mon soutien et je n’ai pas hésité à lancer un festival pour soutenir les jeunes et mettre en place une action de développement », a expliqué Oumou Sangaré qui a ajouté que le but est de créer les conditions pour freiner la migration et l’exode rural. « Je ne pouvais qu’accepter, en tant que citoyenne du Wassulu », a souligné l’artiste. Au programme de cette première édition, il y aura des artistes de très grande notoriété comme Cheick Tidiane Seck, Toumani Diabaté, Oumou Sangaré, Iba One et plusieurs jeunes stars. Il est prévu aussi une scène pour les artistes en herbe.
Pour Oumou Sangaré, ce festival est aussi un moyen d’identifier les futures stars de la musique et de les soutenir. Il est également prévu des ateliers, des conférences et des formations sur les instruments traditionnels et des visites guidées de sites touristiques. Rendez-vous donc le 15 mars à Yanfolila pour découvrir les miracles duWassulu.
A. S.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *