Header ad

Dimanche des Rameaux : LA MARCHE VERS LA PÂQUES DE JÉSUS CHRIST

Photo d’archives

La communauté chrétienne célébrera le 14 avril prochain, le dimanche des Rameaux, un événement important qui marque l’entrée dans la Semaine sainte du temps de carême. Le dimanche des Rameaux est, dans le calendrier liturgique chrétien, celui qui précède le dimanche de Pâques. C’est le sixième dimanche de carême où les chrétiens commémorent l’entrée triomphale de Jésus Christ à Jérusalem, là où il sera trahi et où il vivra sa passion-mort-résurrection. C’est pendant ce premier jour de la Semaine sainte que les chrétiens célèbrent la Passion du Christ comme l’événement fondamental de leur foi, a expliqué l’abbé Victor Coulibaly, curé du diocèse de Dioïla.
Six jours avant la fête de la Pâque juive, Jésus Christ vient à Jérusalem. La foule l’acclame lors de son entrée dans la ville sainte. Elle a tapissé le sol de manteaux et de verts, formant comme un chemin royal en son honneur.
C’est en mémoire de ce jour, a expliqué le curé de Dioïla, que les catholiques portent des feuilles (de buis, d’olivier, de laurier ou de palmier), selon les régions. Ces rameaux, une fois bénis par le prêtre, sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en procession pour entrer dans l’église et y célébrer le sacrifice saint de la messe, marche vers du peuple de Dieu à la suite du Christ.
La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Le récit de la Passion du Christ est un temps fort de ce jour, qui invite les chrétiens à une profonde méditation, se préparant ainsi à vivre la Pâques du Christ.
L’abbé Victor Coulibaly souligne que sans la passion, la mort et la résurrection du Christ, il n’y a pas de foi chrétienne. Saint Paul disait ainsi : «si tu affirmes de ta bouche que Jésus est Seigneur et que si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé».
La Semaine sainte est celle qui précède Pâques. Les temps forts de cette semaine sont : le jeudi saint, le vendredi saint et le samedi saint ou encore le Triduum pascal. Pour les catholiques, le jeudi saint est marqué par la cène mystique (dernier repas pris avec les disciples) et le lavement des pieds (une marque suprême de l’amour de Jésus pour ses disciples). Par ce geste, Jésus Christ enseigne à ses disciples à se laver les pieds, c’est-à dire à se servir mutuellement, même s’il s’agit de s’abaisser pour honorer son prochain. Le vendredi saint évoque le grand chemin de la croix et le samedi saint, la grande méditation.
La passion du Christ révèle un amour à double visage : l’amour pour son Père et l’amour pour ses frères. Avec ce dimanche des Rameaux et de la Passion, nous parvenons au sommet de la mission du Christ qui passe par l’anéantissement de la souffrance, la glorification de la résurrection pour révéler le vrai visage de Dieu, un Dieu Amour et Miséricordieux. L’ouverture de la Semaine sainte nous plonge dans le mystère de ce que Dieu est pour nous et de ce que nous sommes pour Lui.
Christiane Diallo

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *