Header ad

Conseil des ministres du Liptako-Gourma : LA 55EME SESSION CONSACRÉE À LA RELANCE ÉCONOMIQUE

L’autorité de développement intégré des Etats membres du Liptako-Gourma (ALG) a tenu, samedi dernier à Bamako, la 55ème session ordinaire de son conseil des ministres. La cérémonie d’ouverture était présidée par la présidente en exercice du conseil des ministres, Mme Kané Aïchatou Boulama, ministre du Plan de la République du Niger.
Il y avait également la ministre des Mines et du Pétrole du Mali, Mme Lelanta Hawa Baba Ba, le représentant du ministre délégué auprès du ministre de l’Economie des Finances et du Développement chargé du Budget du Burkina, Lassané Ouédrago, le directeur général de l’ALG, Saïdou Oua. Cette rencontre a été précédée par la réunion des experts de la zone du Liptako-Gourma tenue du 18 au 21 décembre dans notre capitale. A l’ordre du jour de cette 55ème session ordinaire, plusieurs points avec en ligne de mire la relance économique. Outre, l’examen des documents statutaires habituels et deux autres spécifiques, il s’agit de discuter du programme triennal d’investissements 2019-2021, de l’avant projet de programme triennal d’investissements 2019-2021; du rapport d’activités 2018 à mi-parcours, de l’avant projet de budget de fonctionnement et d’investissement au titre de l’année 2019.
Aussi, le conseil a observé le document relatif à l’avant projet de programme d’activités annuel 2019, et le rapport du commissaire aux comptes sur l’exercice clos au 31 décembre 2017. Quant aux documents spécifiques, ils sont proportionnels à l’avant-projet de document d’orientations stratégiques (DOS) et une note technique sur la situation socio-économique de la région du Liptako-Gourma. La session s’est tenue dans un contexte où les trois Etats (Burkina, Mali et Niger) sont confrontés à des défis sécuritaires. En effet, la Région du Liptako-Gourma continue de retenir l’attention de nos gouvernements en particulier et de la communauté internationale en générale. «Notre organisation sous régionale est l’une des plus anciennes de l’Afrique de l’Ouest, puisque sa création remonte à 1970. Elle est en pleine mutation depuis la décision de nos Chefs d’Etat d’étendre ses interventions à l’ensemble des territoires des trois Etats membres, d’élargir sa mission aux questions sécuritaires et d‘inscrire ainsi ses actions futures dans le continuum développement-sécurité», a expliqué la ministre des Mines et du Pétrole. La mise en œuvre des reformes induites par les décisions des chefs d’Etat, a indiqué Mme Lelanta Hawa Baba Ba, se poursuit au niveau de chaque organe de l’ALG, en application des dispositions du traité révisé du 24 janvier 2017. Ainsi dans cette démarche, le conseil des ministres a adopté le 18 août dernier, à l’occasion de la tenue à Niamey au Niger de sa 11ème session extraordinaire, une série de règlements relatifs à la gouvernance de l’organe d’exécution de l’ALG, sa structure, la gestion de ses ressources humaines et financières. Ces initiatives visent à donner à cette organisation commune la notoriété qu’elle mérite.
«La Région du Liptako-Gourma est unanimement considérée comme étant l’épicentre de la crise sécuritaire dans la bande sahélo-saharienne», a affirmé la présidente en exercice du conseil des ministres de l’Autorité de développement intégré des Etats membre du Liptako-Gourma.
Selon Mme Kané Aïchatou Boulama, la situation dans cet espace est d’autant plus préoccupante que l’on y assiste à une démultiplication des foyers névralgiques d’insécurité à tel enseigne que des localités sont aujourd’hui gangrénées.
Notamment la région de l’Est du Burkina Faso et des contrées nigériennes frontalière de cette région. Par ailleurs, la ministre du Plan de la République du Niger a rappelé que les chefs Etat des trois pays, en étendant les domaines d’intervention de l’ALG à la sécurité, lors de la tenue de la 2ème session extraordinaire de leur conférence le 24 janvier 2017 à Niamey, ont instruit au Conseil de «veiller à ce que désormais les actions de l’ALG s’inscrivent dans le continuum Sécurité-Développement».
Babba B.
COULIBALY

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *