Athlétisme : LA FMA FORME 24 ENTRAîNEURS DE HAUT NIVEAU

La Fédération malienne d’athlétisme (FMA) bénéficie, de nouveau, de l’appui du Comité national En effet, depuis le 10 septembre, l’instance dirigeante de l’athlétisme national organise une session stage de formation et de certification des entraîneurs (SFCE) de niveau I/IAAF nouvelle formule, en collaboration avec le comité. Le stage se déroule au stade du 26 Mars et va durer une dizaine de jours. C’est la 8è fois que la FMA organise une session de Niveau I/IAAF, après celles de 1993, 1994, 2002, 2008, 2010, 2012, 2015. La cérémonie d’ouverture du stage s’est déroulée dans la salle de conférence de presse du stade du 26 Mars, en présence de la représentante de la direction nationale des sports et de l’éducation physique, Mme Niagalé Traoré, du directeur exécutif du Comité national olympique et sportif, Oumarou Tamboura et de la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Mme Sangaré Aminata Keïta.
Au total, 24 stagiaires issus des ligues du pays participent à la formation qui est dirigée par les experts de l’IAAF, Dramane Coulibaly et Ousmane Faye. Pour la présidente de la FMA, les modules de la session de formation sont nombreux car, indiquera-t-elle, «le contenu du stage est assez fourni en biomécanique, en physiologie, en anatomie et beaucoup d’autres modules». «Aussi, ajoutera Mme Sangaré Aminata Keïta, cette session connait une innovation parce que les supports de communication sont en version électronique». La présidente terminera son allocution en adressant ses remerciements au ministère des Sports, au Comité national olympique et sportif et à la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), «qui ont tout mis en œuvre pour que cette session, la 8è du genre puisse se tenir dans notre pays».
Au nom de l’IAAF qui intervient dans le cadre du développement global de l’athlétisme, l’expert Dramane Coulibaly dira que la session s’inscrit dans la dynamique du renouveau du système de formation des entraîneurs. «Au cours de la formation, nous allons nous apaisentir sur la théorie de l’entraînement, la théorie et la pratique spécifiques de chacune des épreuves de l’athlétisme», précisera Dramane Coulibaly. «Ce premier maillon de la chaîne de la formation des entraîneurs de l’IAAF est très important. Un entraîneur de Niveau I est un homme à tout faire. C’est à partir de là que l’enfant peut acquérir les bases du développement de la discipline. La base de la formation s’acquiert à partir des entraîneurs de Niveau I. Ils sont des atouts et des outils de booster le développement de la discipline», complètera l’expert de l’IAAF.

Ladji M. DIABY

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *