mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Volleyball, coupe CNOS : LES MÔMES RÉGALENT LES SPECTATEURS

Plus de 200 jeunes, toutes catégories confondues, ont participé, cette année, à la coupe du Comité national olympique et sportif (CNOS) qui s’est disputée, le samedi 4 octobre sur le petit terrain situé sur le boulevard de l’Indépendance.
Organisée par la Fédération malienne de volleyball (FMVB), dans le cadre du programme de la Confédération africaine de volleyball (CAVB) baptisé «Rêve africain», la compétition a regroupé les quatre grands centres de volleyball du District de Bamako (centre de Lafiabougou, centre de la Commune I, centre de Daoudabougou, centre des 1008 Logements) et les équipes issues des six Communes de la capitale. «Rêve africain» a été lancé il y a trois ans par la Confédération africaine de volleyball, dans le cadre de la vulgarisation et du développement du volleyball sur le continent.
C’est grâce à ce programme que la Fédération malienne de volleyball a créé quatre centres de volleyball à Bamako. Mais comme les mômes ne peuvent pas participer au championnat national et à la coupe du Mali, nous organisons pour eux cette coupe du CNOS pour leur permettre de se tester», a expliqué le président de la FMVB, Amadou Bengaly qui précisera que la compétition est ouverte également aux autres équipes du District. «A travers cette compétition, indiquera le premier responsable du volleyball malien, notre objectif est de développer le volleyball à la base, cultiver l’esprit de l’olympisme chez les enfants et détecter les talents. Cette année, la compétition a suscité un grand engouement chez les enfants qui ont passé toute la journée ici (sur le terrain, ndlr). Ils ont fait le petit déjeuner et le déjeuner sur place. La compétition a été un grand succès, nous sommes très contents», soulignera Amadou Bengaly, avant d’adresser ses remerciements aux sponsors du tournoi, à savoir le Comité national olympique et sportif (CNOS), Sotelma-Malitel et PMU-Mali.
Le représentant du CNOS, Tidiani Niambélé abondera dans le même sens, en insistant sur la mobilisation des centres et des équipes et le «bon travail des encadreurs».
«Aujourd’hui (samedi, ndlr), j’ai vu quelque chose de fantastique et ce qui m’a encore émerveillé, c’est le fait que les enfants maîtrisent les fondamentaux du volleyball», soulignera Tidiani Niambélé, en rendant hommage aux encadreurs et en exhortant les mômes à continuer sur cette lancée.
«Si vous continuez comme ça, ce dont je ne doute pas, vous deviendrez un jour des grands champions, des sportifs qui porteront haut le drapeau national», complètera le représentant du CNOS.
A l’issue de la compétition, la Fédération malienne de volleyball a remis des jeux de maillots, des ballons et des filets aux équipes participantes.
Souleymane B. TOUNKARA

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *