mardi 12 décembre 2017

Header ad
Header ad

Violences basées sur le genre : LA RÉGION DE SÉGOU SE DOTE D’UNE COALITION D’ HOMMES ENGAGÉS

Constituer une force commune et renforcer la capacité des hommes des cercles de Macina, Niono et Ségou en matière de plaidoyer pour la défense des droits des femmes et des filles. Tel est désormais la mission officielle de la coalition d’ hommes engagés pour la défense des droits des femmes et des filles de la Région de Ségou qui a été mise en place vendredi dernier dans la salle de conférence du village artisanal de Ségou.
La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur de Ségou, Ichaka Bathily. Il avait à ses côtés la représentante du directeur pays de CARE-Mali, Mme Sidibé Kadidia Cissé et de la directrice régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Tandina Hadja Alima Tandja. C’est à l’issue d’un atelier de deux jours (regroupant plus de 250 participants venus des 40 communes des trois cercles à savoir Macina, Niono et Ségou) organisé par le consortium d’ONG AMAPROS-ASSAF/PEF-GS, avec l’appui financier de CARE-Mali, que cette coalition a été mise place.
Cet atelier de deux jours devra permettre de déterminer les rôles et les responsabilités des hommes engagés dans la mise en œuvre et la concrétisation du principe de l’égalité en droits et en devoirs dans les cercles de Macina, Niono et Ségou. Il s’agira pour chacun de ces hommes engagés (leaders coutumiers et religieux, acteurs de la société civile, représentants des services techniques et élus) de promouvoir la protection et l’épanouissement des femmes et des jeunes filles dans leurs localités respectives.
La représentante du directeur pays de CARE-Mali, Mme Sidibé Kadidia Cissé expliquera que le Mali s’est doté d’un cadre juridique normatif constitué par la constitution et plusieurs textes de lois, avec comme fondement le principe de l’égalité en droits et devoirs. Mais, malgré tout, dira-t-elle, force est de constater que le système de protection des femmes et des filles, les violences basées sur le genre sont encore d’actualité.
C’est pourquoi, poursuivra-t-elle, CARE-Mali et ses partenaires ont initié la mise en place de la coalition d’ hommes engagés pour promouvoir la protection et l’épanouissement des femmes et des jeunes filles dans leurs localités respectives. Mme Sidibé Kadidia Cissé dira ensuite que l’objectif de cette coalition régionale est de conjuguer leurs efforts pour faire la promotion de l’engagement des hommes et des garçons vers une masculinité saine et positive dans le dessein de défendre les droits des femmes et des filles dans les sociétés où seuls le dialogue et la communication sont facteurs de cohésion sociale.
La directrice régionale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Tandina Hadja Alima Tandja s’est dite très touchée par cette belle initiative. «Nous restons convaincus que l’engagement des hommes est une initiative qui pourrait servir de modèle pour soutenir l’autonomisation des femmes et des filles. L’engagement des hommes peut aussi contribuer à l’atteinte des objectifs des projets et initiatives qui visent la promotion du genre à tous les niveaux à travers la réduction des pesanteurs socioculturelles et à la promotion d’un environnement propice et équitable au développement des femmes et des filles», conclura Mme Tandina Hadja Alima Tandja.
Demba COULIBALY
AMAP-Ségou

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *