vendredi 19 janvier 2018

Header ad
Header ad

Vie associative : LE MOUVEMENT « ESPOIR IBK 2018 » PORTE SUR LES FONTS BAPTISMAUX

Les responsables du mouvement «Espoir IBK 2018» ont salué les différentes réalisations faites par le chef de l’État

Le mouvement «Espoir IBK 2018» a été lancé, dimanche dernier, au Centre islamique d’Hamdallaye. Ses initiateurs l’ont présenté comme un mouvement de la société civile dont l’objectif est de rassembler et d’unir les femmes et les jeunes autour d’une noble cause : inviter le président Ibrahim Boubacar Kéïta à se présenter candidat à la présidentielle de 2018 en vue d’achever la mission entamée.
Ce mouvement entend également mettre tout en œuvre pour la réélection de son champion dès le premier tour de la présidentielle à venir. Il envisage aussi de l’assister et de l’accompagner dans la gestion du pays s’il parvenait à obtenir le 2è mandat.
Les responsables des jeunes et des femmes du mouvement «Espoir IBK 2018», respectivement Bréhima Dolo et Mme Togola Mariam Maïga, ont salué les différentes réalisations faites par le chef de l’État durant ses quatre années au pouvoir. Ils ont invité les femmes et les jeunes à rester mobilisés pour l’atteinte des objectifs du mouvement.
Quant au président du mouvement «Espoir IBK 2018», il a déclaré qu’avec ses objectifs de rassemblement, d’union et de réconciliation, le regroupement, avec ses militants déterminés, est une fidèle force sur laquelle Ibrahim Boubacar Kéïta et son gouvernement peuvent désormais compter pour relever les nombreux défis.
Le premier défi, a indiqué Amara Bagayoko, c’est le retour de l’Armée et de l’Administration à Kidal et l’aboutissement de la révision constitutionnelle. «Nous devons donc nous mobiliser pour soutenir le président de la République en cette période difficile afin de sortir le pays de cette crise qui n’a que trop duré. Nous devons manifester, à travers une mobilisation exceptionnelle, pour faire de l’Accord pour la paix et la réconciliation une véritable réussite», a-t-il souligné.
Le second défi, a précisé Amara Bagayoko, est de faire en sorte que le président Ibrahim Boubacar Kéïta puisse obtenir un 2è mandat. «Nous devons tous être prêts pour assurer une victoire éclatante au premier tour de l’élection présidentielle de 2018, en renouvelant notre confiance au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta pour un second mandat», a-t-il dit.

Massa SIDIBÉ

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *