vendredi 20 juillet 2018

Header ad
Header ad

Un sommet à Paris pour accélérer les financements climat

Des hommes d’affaires, dont Bill Gates, Michael Bloomberg et Richard Branson, à l’Elysée pour une rencontre avec le président Emmanuel Macron le 12 décembre 2017

Plusieurs dizaines de dirigeants sont réunis mardi dans la capitale française pour donner un coup d’accélérateur au financement de la lutte contre le changement climatique, un « défi immense » deux ans après la signature de l’Accord de Paris.

« Le défi est immense, nous devons tout faire pour le relever », a déclaré le Premier ministre fidjien Frank Bainimarama, président de la 23e Conférence de l’ONU sur le climat (COP23), insistant sur l’importance des financements publics et privés, à l’ouverture de la réunion que les autres chefs d’Etat et de gouvernement rejoindront dans l’après-midi.

Le président français Emmanuel Macron a lancé l’idée du sommet après l’annonce par Donald Trump du retrait américain du pacte historique de 2015 contre le réchauffement terrestre.

A quelques heures de l’ouverture de la réunion, le chef de l’Etat français a de nouveau interpellé, dans une interview à la chaîne américaine CBS, son homologue américain sur sa « responsabilité face à l’Histoire », tout en se disant « assez certain » que Donald Trump « va changer d’avis dans les mois ou les années à venir ».

L’accord vise à contenir la hausse de la température sous le seuil critique de 2°C, mais sur la base des engagements pris par les Etats, la planète se dirige toujours vers +3°C par rapport à l’ère pré-industrielle. Déjà, une hausse de moins de 1°C a suffi à provoquer plus de précipitations, le rétrécissement de la banquise ou l’augmentation du niveau moyen des océans.

Pour réduire les gaz à effet de serre et atteindre les objectifs, il faudra des investissements massifs.

AFP

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *