jeudi 22 juin 2017

Tourisme : LE RELAIS TIMBUCTU REMPORTE LE PRIX DE LA MEILEURE CUISINE

La première édition du concours culinaire dénommé  » Ini gwa  » a donné son verdict, samedi dernier, au cours d’une soirée de dégustation organisée à l’hôtel Azalaï Salam de Bamako. L’initiative a réuni plus d’une centaine d’invités. Le concours entend s’employer à la valorisation de la cuisine malienne et son intégration dans l’offre touristique. Les 5 structures de restauration en lice ont rivalisé d’ingéniosité et de savoir-faire en matière d’organisation et de service de restauration. Il s’agit de « La Vieille marmite », « Gwa duman », « Le Relais Timbuctu », «  La rose des sables » et « Les Colibris ».

Le restaurant de l’hôtel du « Relais Timbuctu » a enlevé le premier prix avec 152 points. Mme Hawoye Baby, promotrice de cet établissement hôtelier, a reçu le trophée « Gwa Don massa », ou le cordon bleu, des mains de Amadou Maïga, chargé de mission au ministère de l’Artisanat et du Tourisme.

Cette belle récompense porte le nom de Salim Siby, le premier président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière du Mali (FNIHM) qui s’est éteint il y a quelque temps.

Il faut aussi souligner que ce trophée est accompagné d’un billet d’avion aller-retour Bamako- Casablanca.

Le Relais Timbuctu a proposé, en entrée, la soupe aux viscères dénommée « couché-couché ». Pour le plat de résistance, l’établissement hôtelier primé a proposé le « Labadja », un plat à base de pâte de farine à tremper dans une sauce de mouton. Pour le dessert, le lauréat a servi « le moni » ou bouillie à base du blé de Diré (Région de Tombouctou). Comme on pouvait l’imaginer, tous ces mets étaient accompagnés du thé vert de chine assaisonné de menthe.

L’actuel président de la FNIHM, Moussa Baga Samaké, a exprimé sa joie à propos de cette initiative culinaire qui valorise le travail des restaurants et des hôtels.

Quant à Mme Cissé Fatima Kouyaté, promotrice de l’Espace communication monde, elle a expliqué que son agence est un facteur incubateur de projets en communication. Elle a mis en route « Ini gwa », en partenariat avec l’Agence de promotion touristique du Mali (APTM) et la Direction nationale du tourisme et de l’hôtellerie (DNTH).

Le jury a aussi décerné deux autres récompenses, notamment le  prix de la créativité qui est allé au restaurant « Gwa duman » et celui de l’authenticité qui est revenu à l’hôtel « Les Colibris ». Les convives ont apprécié les prestations d’artistes tels Nampé Sadio, Nené Soumano et Thialey Harby.

Pour les prochaines étapes, il revient aux autorités en charge du tourisme de mettre en place les structures et le canevas de la démarche qualité pour la labellisation de la cuisine malienne  à travers la promotion de plats authentiquement maliens.

Youssouf DOUMBIA

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *