jeudi 19 avril 2018

Header ad
Header ad

Ténenkou : L’INTERCOLLECTIVITE « DEETAL MASSINA » JOUE SA PARTITION POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION

L’inter-collectivité « Deental Massina » a organisé du 24 au 25 juillet, un forum sur la réconciliation et la paix. Il s’agissait du premier du genre initié par cette inter-collectivité.
Disons-le tout de suite : le forum a été un franc succès. En effet, il a permis d’instaurer un cadre permanent de dialogue entre acteurs et des mécanismes locaux de gestion des conflits ont été mis en place ou dynamisés avec un plan d’action
Pour accompagner les efforts de paix du gouvernement, vu la situation sécuritaire fragile dans le Cercle de Ténenkou, l’inter-collectivité « Deental Massina » a organisé le forum dans la cour du CAP avec l’appui financier de la coopération Suisse à travers le Programme de soutien aux économies locales du Delta intérieur du Niger (PSEL-Delta) exécuté par le consortium Helvetas Swiss Intercoopération/AFAR.
La rencontre s’est déroulée sous la présidence du préfet du Cercle, Makan Doumbia. Elle a regroupé près de 200 participants appartenant à toutes les sensibilités du Cercle. Elle visait à promouvoir la culture de la paix, l’acceptation et le vivre ensemble, à favoriser la réconciliation et la résolution pacifique des conflits entre toutes les communautés, à contribuer à l’implication et la participation de tous les acteurs au développement local.
Avant de donner le coup d’envoi des travaux, le préfet a fait observer une minute de silence à la mémoire du président de l’intercollectivité, Boubacar Oumar Thiocari, décédé le 10 juillet dernier.
Au cours de deux jours de dialogue franc, les participants réunis en dix groupes de travail, ont identifié, analysé les conflits existants dans le Cercle et proposé des solutions à ces conflits. La plupart de ces conflits sont liés à la gestion des ressources naturelles et au leadership avec comme conséquence des affrontements entre agriculteurs, éleveurs et pêcheurs.
En guise de mécanisme de gestion pacifique des conflits, un comité de veille de 11 membres doté d’un plan d’action de renforcement, a été mis en place dans chaque commune. Les comités de veille qui existaient dans la plupart des communes ont été dynamisés. Ces comités s’engagent à la prévention et à la gestion pacifique des conflits.
Il est prévu un suivi évaluation des plans d’actions. Le forum à la satisfaction de tous, s’est achevé avec des bénédictions pour une bonne campagne agricole, la paix et la réconciliation.
Moussa Dembélé
(AMAP-Ténenkou)

 

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *