mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Ténenkou, gestion des bourgoutières : LA CONFÉRENCE LOCALE PRÉPARE LE RENDEZ-VOUS RÉGIONAL

Ténenkou est une zone d’élévage par excellence

La conférence locale sur les bourgoutières qui prépare la conférence régionale, est un forum annuel d’échanges et de fixation des dates pour le retour paisible des animaux dans les bourgoutières. La traversée de Diafarabé qui marque le début de la rentrée des animaux dans les bourgoutières aura lieu le 28 octobre 2017.
La traversée des animaux des zones exondées vers les bourgoutières est un événement d’une importance socioculturelle inestimable pour les communautés pastorales du Cercle de Ténenkou.
A l’occasion, les populations de Ténenkou, qui ont hérité de cette tradition, organisent de grandes manifestations culturelles et folkloriques. Mais, très souvent, ce caractère festif est entaché de conflits entre les acteurs de la profession élevage.
Tenue les 5 et 6 octobre derniers, dans la salle de conférence du CAP de Ténenkou, sous la présidence du préfet du Cercle Makan Doumbia, la présente conférence locale a enregistré la participation de tous les acteurs de l’élevage du cercle et d’une équipe de Helvetas/Swiss Inter-Coopération.
L’inter-collectivité «Deental Massina» de Ténenkou avec l’appui financier de la coopération suisse à travers le Programme de soutien aux économies locales du Delta intérieur du Niger (PSEL-Delta) exécuté par le consortium Helvetas Swiss Inter-coopération/AFAR, a organisé cette conférence pour la deuxième année consécutive en accompagnant le gouvernement dans ses efforts de développement de l’élevage.
L’objectif de cette conférence locale des bourgoutières est de définir les contours qui instaurent un climat apaisé pour une exploitation rationnelle des bourgoutières et déterminer les périodes des traversées au niveau des zones officiellement retenues pour la descente des animaux dans les bourgoutières.
Avant de commencer la séance, le préfet a fait observer une minute de silence en la mémoire de feu Boubacar Oumar Thiocari président de l’inter-collectivité. Les participants à cette conférence, ont suivi avec intérêt l’état d’exécution des recommandations de la précédente rencontre, la situation zoo-sanitaire du cheptel du Cercle, le bilan de la campagne de transhumance 2016-2017 qui s’achemine vers sa fin.
De sources provenants de l’Office riz de Ténenkou, la pluviométrie à Ténenkou en 2016 a été de 470 mm en 21 jours contre 478 mm 21 jours en 2017. La crue à la date du 3 octobre 2016 était de 3,26 m contre 2,29 m à la même date en 2017.
De l’analyse de la campagne, il ressort que les pâturages et les mares ont été moins fournis à la suite de l’arrêt brusque des pluies, donnant du coup un retour précoce des troupeaux dans les zones d’attente où les champs de céréales ne sont pas encore en maturité. Pour la campagne 2017-2018, la conférence a proposé le calendrier des 9 points de traversées des animaux que compte le Cercle de Ténenkou.
La traversée de Diafarabé qui marque le début de la rentrée des animaux dans les bourgoutières aura lieu le 28 octobre 2017. Une célèbre manifestation socioculturelle, inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO accompagne cette traversée.
A la suite des échanges, plusieurs recommandations ont été formulées : la surveillance stricte des champs et des animaux par leur propriétaire conformément à la tradition, le respect rigoureux des calendriers de traversées surtout par les pasteurs des Cercles voisins (ceux de Djenné et Mopti), la diffusion de la Charte pastorale et les textes législatifs et règlementaires et l’accès plus facile de l’aliment-bétail aux éleveurs du Cercle.
Au terme de la rencontre, compte tenu de la situation particulière de la nouvelle campagne, le préfet a appelé au calme et à la vigilance pour une transhumance apaisée.

Moussa DEMBELE
AMAP-Ténenkou

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *