dimanche 23 juillet 2017

Header ad
Header ad

Sports équestres : L’HIPPODROME DE SéGOU BAPTISé DU NOM DE MAMADOU N’DIAYE «MADOUFING»

Le champ hippique de Ségou porte désormais le nom de Mamadou N’Diaye «Madoufing». La cérémonie de baptême du site s’est déroulée le samedi 4 mars en présence de plusieurs personnalités dont le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra, le président de la ligue des sports équestres de Ségou, Sory Ibrahima Silimana et du parrain, Mamadou N’Diaye «Madoufing». La décision de la ligue des sports équestres de Ségou de baptiser la nouvelle infrastructure du nom de Madoufing ne constitue pas une surprise. Au contraire, elle était attendue par l’ensemble du monde du cheval de la capitale des Balanzans, voire du Mali pour qui connaît l’homme. Natif de Barouéli et grand passionné du cheval, Madoufing a été, en effet, le grand artisan de la réalisation du nouveau champ hippique de Ségou. «Il a transformé un terrain vague en champ de course avec à la clé une tribune et une clôture métallique de la piste», témoignera un responsable de la ligue des sports équestres de Ségou.
Il ajoutera que Mamadou N’Diaye n’a jamais voulu que le nouveau champ hippique porte son nom, mais que la décision a été prise par la ligue locale dès le début des travaux de construction de l’infrastructure. «Les responsables ont pris la décision à l’unanimité et tout le monde du cheval de Ségou a salué le choix porté sur Madoufing», dira notre interlocuteur en indiquant que le parrain a permis à la ligue d’avoir plus de cinquante chevaux. Dans son allocution le président de la ligue des sports équestres de Ségou, Sory Ibrahima Silimana adressera ses vifs remerciements à Madoufing pour la réalisation du nouveau champ hippique, avant de souligner les efforts consentis depuis plusieurs années par le parrain pour la promotion et le développement des sports équestres du Mali. «Madoufing a tout donné à cette discipline (les sports équestres, ndlr). A chaque fois qu’il a été sollicité, il a répondu favorablement. Le monde du cheval du Mali sera toujours reconnaissant à l’égard de Madoufing», renchérira Sory Ibrahima Silimana sous les ovations des supporters, avant de remettre un diplôme de reconnaissance au parrain.
Après cette allocution, place sera faite aux Petits chevaux pour la première course du jour. Cette confrontation tournera à l’avantage de Kabara qui s’est classé premier devant Nazirounilaye et Sans Frontière. Le vainqueur de la course, Moustapha Coulibaly recevra une moto Jakarta des mains du parrain Madoufing. La deuxième course des Petits chevaux sera dominée par Over dose qui a franchi la ligne d’arrivée devant Radio Maya et Allassan. Chez les Demi-cracks qui se sont affrontés sur la distance de 2400m, Zoul-Kaffar s’est imposé devant Bouly et Jamillah, alors que la course des Cracks a été remportée par Barouéli qui a crée la surprise en dominant Loukoumane et Africable. La quatrième place est revenue à Baïba N°3. A l’issue des courses, le parrain Mamadou N’Diaye adressera ses remerciements à la ligue des sports équestres de Ségou, avant de réitérer sa disponibilité à travailler avec tout le monde pour le développement de la race chevaline au Mali. «Je suis très content de l’organisation de cette course. Les mots me manquent pour remercier la ligue des sports équestres de Ségou du choix porté sur ma modeste personne. Cela m’encourage à continuer sur la même lancée», dira Madoufing.

D. COULIBALY
AMAP-Ségou

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *