jeudi 19 avril 2018

Header ad
Header ad

Soumeylou Boubèye Maïga : UN HOMME D’EXPÉRIENCE À LA PRIMATURE

Faut-il encore présenter Soumeylou Boubèye Maïga ? En effet, le nouveau Premier ministre est l’une des figures emblématiques de la vie publique malienne depuis près de trois décennies. Il a déjà derrière lui plusieurs expériences gouvernementales et a occupé plusieurs autres hautes fonctions.

Le nouveau chef du gouvernement a occupé, par deux fois, le poste de ministre de la Défense et des Anciens combattants (2000-2002 et 2013-2014) après avoir été ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de 2011 jusqu’au coup d’Etat de mars 2012.

Soumeylou Boubèye Maïga est donc une personnalité très connue dans le pays et à l’étranger pour s’être illustrée dans le combat pour la démocratie, avoir occupé plusieurs postes de responsabilité et développé une expertise dans le domaine de la sécurité, notamment dans la bande sahélo-saharienne.

Le nouveau chef du gouvernement est né le 8 juin 1954 à Gao.  Il a fait des études de journalisme au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de l’Université de Dakar au Sénégal, ainsi qu’en France où il obtient un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de diplomatie et administration des organisations internationales en 1986 à l’université de Paris-Sud et un diplôme de troisième cycle (DESS) de relations économiques internationales à l’Institut international d’administration publique, IIAP de Paris.

Il exerce le métier de journaliste d’abord à L’Essor, puis au mensuel Sunjata (édité par l’AMAP) dont il est le rédacteur en chef de 1981 à 1990.
Militant au sein du Parti malien du travail, il a été l’un des principaux artisans de la révolution de mars 1991. Il entre au cabinet d’Amadou Toumani Touré, alors président du Comité de transition pour le Salut du Peuple (CTSP), en qualité de conseiller spécial, d’avril 1991 à juin 1992.

Vice-président et membre fondateur de l’Alliance pour la démocratie au Mali Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ), il devient en 1992 chef de cabinet du président de la République Alpha Oumar Konaré.
En janvier 1993, il est nommé directeur général de la Sécurité d’Etat. En 2000, il entre au gouvernement en tant que ministre des Forces armées et des Anciens Combattants. Soumeylou Boubèye Maïga a été candidat à la présidentielle d’avril 2007. L’année suivante il est nommé président du conseil d’administration de l’APEJ.
Il démissionne plus tard de l’ADEMA pour créer l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP), un parti qui a soutenu la candidature du président Ibrahim Boubacar Keïta. Il était du reste un membre influent du staff de campagne du candidat IBK.

Président de l’Observateur sahélo-saharien de géopolitique et de stratégie et auteur d’un rapport sur la prévention des conflits, il s’est aussi distingué dans le domaine sportif en encadrant un club et des sélections nationales de basket-ball. Soumeylou Boubèye Maïga est commandeur de l’ordre national du Mali.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *