mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Semaine de vaccination : LE COUP D’ENVOI EST DONNÉ

C’est parti pour une semaine de vaccination sur toute l’étendue du territoire. La semaine de vaccination, qui s’étendra jusqu’au 21 mai, relève de la campagne nationale de la semaine africaine de vaccination (SAV). Elle est lancée chaque année du 24 au 30 avril afin de renforcer les programmes nationaux de vaccination et de sensibiliser sur l’importance pour chaque personne d’avoir le droit d’être protégé contre les maladies évitables par la vaccination. La 7è  édition de la campagne a retenu comme thème : «  les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner ». Elle a été lancée hier, dans notre pays par le représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique, le Dr Ibrahim Diarra au cours d’une conférence de presse. La rencontre s’est déroulée au siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). C’était en présence de Dr Yao Théodore Kouadjo de l’OMS, de Dr Deogratos Manirakiza de l’UNICEF et beaucoup d’autres invités.
Il ressort de cette rencontre que la vaccination est un droit pour chaque enfant et un devoir pour chaque parent.
Le représentant du ministre de la Santé a déclaré que la carte sanitaire du Mali est caractérisée par des maladies infectieuses. Les femmes et les enfants constituent les couches les plus vulnérables. Cependant, précise t-il, la plupart des maladies meurtrières et/ou handicapantes qui touchent les enfants  sont évitables par la vaccination. Des décennies d’expériences ont démontré qu’investir dans la vaccination porte ses fruits en termes de vies sauvées et de maladies évitées. Sept vaccins ont été mis en place.  Selon le Dr Ibrahim Diarra, cette  campagne de vaccination est dédiée au renforcement des services de vaccination. Il a invité  les parents à faire vacciner les enfants.
Le Dr Yao de l’OMS a mis l’accent sur les avantages de la vaccination. Pour lui, la vaccination permet de réduire le coût des traitements et la pauvreté tout en stimulant la croissance économique. L’engagement de tous les pays est de permettre à tous les enfants d’être sains et d’avoir la possibilité de contribuer au développement de leur pays.

Le représentant de l’UNICEF dira que la mobilisation autour de cette campagne doit être grande pour susciter l’engouement chez tous les intervenants afin que chaque enfant soit protégé contre les  12 maladies. Cela favorisera la réussite et la sécurité de chaque enfant, ajoute t-il.

Rappelons que la SAV est née en 2010 de l’initiative des ministres de la Santé réunis lors de la 60è session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique à Malabo en Guinée équatoriale. Ils ont alors adopté  la résolution « d’institutionnaliser une semaine annuelle de la vaccination en Afrique comme moyen de maintenir le plaidoyer, d’élargir la participation communautaire et d’améliorer la prestation des services de vaccination ». La SAV a donc été instaurée et entérinée par tous les pays de la région.  Cette initiative est une occasion unique pour les pays et les partenaires de renforcer les programmes nationaux de vaccination en exploitant les ressorts du plaidoyer et des relations de partenariat. La SAV a été célébrée pour la première fois au cours de la dernière semaine d’avril 2011

Fatoumata NAPHO

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *