vendredi 19 janvier 2018

Header ad
Header ad

Réseau des écoles de santé  « Le Bouctou » : SORTIE DE LA PROMOTION AG HAMANI

Photo de famille du parrain de la promotion et du directeur général « le Bouctou » avec les récipiendaires

La 13è promotion du réseau des écoles de santé  « Le Bouctou», forte de 250 personnes, porte désormais le nom de l’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani. Ces paramédicaux, frais émoulus, ont reçu leurs diplômes, lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière au Mémorial Modibo Keïta. L’événement a enregistré la présence du parrain de la promotion, du directeur général du Réseau des écoles de santé « Le Bouctou », Dr Hamadoun Garba Cissé et de nombreux invités. La promotion a enregistré un taux de réussite de 85% à l’examen national. A ce propos, le directeur général des établissements de formation paramédicale a expliqué que l’objectif de son réseau d’écoles est la formation du personnel socio-sanitaire et la contribution à la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Son réseau entend aussi contribuer à la création d’emplois et au développement socio-économique de notre pays. Hamadoun Garba Cissé a rappelé que les écoles ont été créées en hommage à une dame généreuse et accueillante qui vivait à Tombouctou et qui s’appelait Bouctou, et que depuis la création de la première école du réseau en 2000, environ 3500 agents paramédicaux : sages-femmes, infirmières obstétriciennes, infirmiers de santé publique, délégués médicaux, aides-soignants et matrones ont été formés Par ailleurs, il a affirmé que le taux d’intégration des élèves dans la vie professionnelle est de 80% pour les techniciens supérieurs et les délégués médicaux. Celui des infirmiers du premier cycle avoisine les 60%. Le Dr Cissé a aussi précisé que son réseau d’écoles continuera d’aider les étudiants à s’insérer dans la vie professionnelle afin de participer à la lutte contre la mortalité maternelle et infantile et au développement socio-économique de notre pays. Il a aussi témoigné de sa gratitude aux élèves, étudiants et parents d’élèves, tout en donnant l’assurance que la direction et l’ensemble du corps professoral, mettront tout en œuvre pour mériter de leur confiance. Pour la porte-parole des récipiendaires, Assétou Diakité, cette cérémonie marque la fin d’un apprentissage mais aussi l’entrée dans le monde de la production. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’être négligents car nous avons choisi de travailler dans la santé. Des vies dépendent directement ou indirectement de nous », a-t-elle souligné. Elle a invité tous les agents de santé à être méticuleux dans le travail, courageux mais surtout consciencieux et disponibles avant d’appeler ses collègues à faire honneur à la santé voire à la nation malienne. Le parrain a rendu un hommage appuyé au directeur général du Réseau des écoles de santé « Le Bouctou » pour sa détermination à donner à la jeunesse, une formation de qualité à travers ses différents établissements. L’ancien Premier ministre a souhaité que cet exemple inspire d’autres citoyens pour accélérer la réalisation de nos objectifs en matière de santé. Il s’est dit heureux de la réussite du personnel de l’établissement et des récipiendaires. Il a assuré de sa disponibilité à les accompagner dans la mesure du possible.

Fatoumata Z. COULIBALY

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *