mercredi 22 novembre 2017

Header ad
Header ad

Reboisement : L’AMBASSADE DU FASO SACRIFIE À LA TRADITION

L’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, Kodio Lougué, donnant le coup d’envoi du reboisement

Le Burkina Faso a célébré samedi dernier, le 57è anniversaire de la proclamation de son indépendance. C’est dans le cadre de cette célébration que l’ambassade du pays au Mali a organisé, le même jour, une campagne de reboisement. L’activité a été organisée en collaboration avec la mairie de la Commune VI du District de Bamako.
L’opération, qui s’est déroulée à Magnambougou-Djanéguéla, a mobilisé la communauté burkinabé installée dans notre pays. C’est l’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, Kodio Lougué, qui a donné le coup d’envoi des opérations en présence du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et patron de la MINUSMA, Mahamat Saleh Anadif.
Pratiquement, tout lie le Mali et le Burkina Faso. Les bonnes relations entre les deux pays se manifestent de plusieurs façons, le reboisement étant devenu une activité traditionnelle à travers laquelle l’ambassadeur du Pays des hommes intègres manifeste sa solidarité avec le Mali.
Depuis plus d’une décennie, pendant chaque hivernage, cette représentation diplomatique organise une journée de reboisement en collaboration avec les services techniques du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable.
Cette activité est une invite à l’action commune des Maliens et des Burkinabé dans le but de relever le défi de la lutte contre la désertification et les changements climatiques qui constituent une sérieuse menace pour nos écosystèmes.
L’initiative de l’ambassade du Faso a été bien appréciée par les populations de la Commune VI. Kalifa Traoré, un sexagénaire habitant de la commune, s’est réjoui du choix de l’espace qui a été reboisé. «C’est un espace dont le reboisement était prévu il y a longtemps. Récemment, il a suscité la convoitise des spéculateurs fonciers. Je dois dire qu’avec ce reboisement et un suivi rigoureux de ces arbres, l’espace sera à l’abri. Il pourra abriter des célébrations de mariages et autres évènements. Pour les plus jeunes, ce sera certainement un bel endroit pour jouer», a ajouté Kalifa Traoré qui a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de l’ambassade du Burkina Faso et souhaité une bonne fête d’indépendance à la communauté burkinabé au Mali.
Pour l’ambassadeur du Burkina Faso, Kodio Lougué, cette campagne de reboisement est une modeste contribution de son pays aux efforts du gouvernement malien face au défi de la désertification qui est commun à tous les pays du Sahel. Le diplomate a précisé que ce site a été choisi par les techniciens du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable dont la collaboration avec les associations de Burkinabé résidant au Mali n’a jamais, lors des opérations de reboisement, fait défaut depuis plus d’une décennie.
Et l’ambassadeur Kodio Lougué de remercier la mairie de la Commune VI, les chefs religieux et coutumiers dont l’accompagnement a été décisif dans la réussite de l’activité.
Mahamat Saleh Anadif a, lui aussi, souhaité une bonne fête à la communauté du Burkina Faso au Mali tout en rappelant l’importance de la sensibilisation dans la lutte contre la désertification et la dégradation de l’environnement.

Khalifa DIAKITÉ

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *