jeudi 17 août 2017

Header ad
Header ad

Nos expatriés : MOHAMED LAMINE SISSOKO REBONDIT EN INDONESIE

Le milieu de terrain s’est engagé avec Mitra Kukar et devrait faire ses grands débuts en Ligue 1 Indonosia le 24 avril, contre PSM Makassar. En France, Cheick Tidiane Diabaté a encore frappé avec le FC Metz et affiche, désormais, 7 buts à son compteur

Après avoir résilié son contrat avec le club italien de Ternana en Série B, pour raisons familiales, Mohamed Lamine Sissoko «Momo», a trouvé un point de chute. En effet, le milieu de terrain malien a signé chez le Mitra Kukar en Liga 1 Indonosia, le vendredi 14 avril. A 32 ans, celui qui a porté les couleurs de la Juventus, de Liverpool, ou encore du Paris Saint Germain, tentera de relancer sa carrière. Momo Sissoko a également évolué en première division chinoise, précisément, au Shanghai Shenhua où il n’a disputé qu’une dizaine de matches.
Au Mitra Kukar, l’international malien portera le numéro 85, synonyme de son année de naissance. Aussitôt après la signature de son contrat, Momo Sissoko a été présenté à la presse par sa nouvelle équipe. Malheureusement, pour le Franco-Malien, c’était trop tard pour participer au match d’ouverture de la saison que sa nouvelle formation disputait le lendemain, c’est-à-dire, samedi à Banjarmasin sur l’île de Bornéo (défaite 2-1). Selon toute vraisemblance, Mohamed Lamine Sissoko fera ses grands débuts en Liga Indonosia à l’occasion de la deuxième journée, le lundi 24 avril, face à PSM Makassar.
Ancien international malien, possédant la double nationalité française et malienne, Momo Sissoko, comme l’appellent, familièrement, les supporters, est né le 22 janvier 1985, à Mont-Saint-Aignan, en France. Il grandit à La Chapelle-Saint-Luc et joue en jeunes à Troyes, avant de rejoindre le centre de formation de l’AJ Auxerre. En 2003, le Franco-Malien quitte le club icaunais pour rejoindre le Valence CF (Espagne), sans consulter son club formateur avec lequel il était pourtant toujours sous contrat. Le club espagnol avait fait signer Momo sans verser la moindre somme à l’AJA.
Auxerre porte l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) et Valence sera condamné, en août 2004 à verser 300 000 € (environ 200 millions de F cfa). Cependant, l’AJA et le Valence CF trouvent un terrain d’entente : le club espagnol donne à l’AJA une indemnité d’un million d’euros (environ 600 millions de F cfa), couvrant la rupture du contrat et le coût de sa formation.
Après deux saisons passées à Valence, le joueur rejoint Liverpool, en Angleterre, où se trouve l’entraîneur qui l’avait fait venir à Valence CF, Rafael Benítez. Lors de sa seconde saison à Liverpool, il se blesse gravement, ce qui l’empêche de jouer la majeure partie de la saison. Momo inscrit son premier et unique but pour les Reds, le 25 août 2007, au Stadium of Light, face à Sunderland. En janvier 2008, le Franco-Malien quitte l’Angleterre et signe un contrat avec la Juventus pour un transfert évalué à 13M € (environ 8,5 milliards de F cfa).
Peu avant son transfert, le joueur déclare : «Revêtir le maillot de la Juventus, pour moi, serait le top. Je suis fan de la Juve depuis que je suis petit. Pourquoi ? Parce que petit j’admirais Zidane. Et quand tu aimais Zidane, tu aimais la Juve. Puis, en suivant cette équipe, je suis aussi devenu un fan de Del Piero. Un grand joueur.. Le 25 juillet 2011, il est transféré au Paris Saint-Germain pour environ 8 millions d’euros (environ 5,2 milliards de F cfa).
Il se contente d’un entraînement personnalisé de remise à niveau physique et ne rejoint l’entraînement collectif qu’à la mi-septembre. Titularisé pour la première fois contre l’Athletic Bilbao, en Ligue Europa, Momo reçoit deux avertissements et est expulsé. Mais pour sa première titularisation en ligue 1, le 16 octobre 2011 à Ajaccio, il offre de la tête une passe décisive à Kevin Gameiro, avant de marquer son premier but avec le PSG, lors de la 13e journée de la Ligue 1, le 6 novembre 2011, à Bordeaux. À la fin de cette saison, il est nommé plusieurs fois capitaine et apparait plusieurs fois dans l’équipe type de Ligue 1.
Durant la saison 2012/2013, il joue peu, à cause d’une blessure au genou contractée durant la préparation estivale, et qui l’empêche de disputer les premiers matches. Désireux de trouver du temps de jeu, il accepte d’être prêté, au mercato d’hiver, jusqu’à la fin de la saison à l’AC Fiorentina. Après la Fiorentina, Momo évoluera avec Levante en Espagne, avant de rejoindre le championnat chinois, direction, Shanghaï Shenhua.
Pour revenir en ligue 1 française, on notera la belle prestation de Cheick Tidiane Diabaté qui s’est illustré lors de la 31è journée en retard, en marquant l’un des deux buts du FC Metz face au Paris SG. Malheureusement, le but de l’international malien n’a pas suffi au FC Metz qui s’inclinera 2-3 devant l’actuel deuxième de la Ligue 1. L’attaquant des Aigles qui a été transféré, en janvier en France, en provenance de la Turquie (il a été prêté par Osmanlıspor, ndlr), compte, désormais, 7 buts avec son nouveau club.
Cheick Tidiane Diabaté et ses coéquipiers ont été menés 2-0 après 36 minutes de jeu, mais ils ont réussi à revenir à la marque, grâce à des buts signés Jouffre (78è) et de l’international malien (88è). Mais, dans les arrêts de jeu, Metz a craqué, en encaissant un troisième but synonyme de défaite (90è+2).
Lors de la 31è journée, le longiligne attaquant des Aigles s’était illustré, en portant son compteur but à 6. C’était face au Stade Malherbe Caen tenu en échec 2-2 devant son public. En 3 mois, Cheick Tidiane Diabaté a donc frappé 7 fois en Ligue 1 et s’affirme comme le joueur le plus prolifique du FC Metz. A ce rythme, il y a fort à parier que le club français fera une offre alléchante à Osmanlıspor, à la fin de la saison.

Seïbou S. KAMISSOKO

Cyclisme, Tour du Sénégal : SIX MOUSQUETAIRES POUR DEFENDRE LES COULEURS DU MALI

Les Aigles cyclistes prendront part à la 16è édition du Tour du Sénégal qui se disputera du 22 au 29 avril 2017. La sélection malienne est composée de six coureurs : Oumar Sangaré (champion du Mali en titre), Yaya Diallo (le maillot jaune du tour du Mali 2017), Sidiki Diarra, Arouna Togola, Adama Kouyaté et Yacouba Togola. Après sa belle prestation au Tour du Togo (5è du classement général avec, en prime, le trophée de meilleur jeune décerné à Yaya Diallo), l’équipe du Mali ambitionne de faire autant, sinon mieux, au Sénégal où 15 équipes en découdront pour le titre suprême : Sénégal A et B, Maroc, Mali, Gambie, Burkina Faso, République démocratique du Congo, Sovac (Algérie), Club de la défense (France), Chartrain (France), Embrace The Workad (Allemagne), Chils Bike (Angleterre), Team vélo Basse-Terre (Guadeloupe), Natura Blue (Belgique) et Global Cycling Team (Hollande).
Le parcours comprendra huit étapes en ligne, un circuit fermé et un critérium final. L’innovation de cette 16è édition est qu’il n’y aura pas de transbordement et de journées de repos. Ce sera une semaine non-stop de course pour 1108 km, au total. Le départ de la première étape, longue de 150 km, sera donné, le 22 avril et l’arrivée est prévue à Thiès où démarrera, le lendemain, la deuxième étape (Thiès-Saint-Louis), la plus longue avec 198 km.
Le départ de la troisième étape (150 km) est prévu, le lundi 24 avril, à Saint-Louis-Pire, alors que la quatrième étape (88 km) se déroulera en circuit fermé à Thiès, le mardi 25 avril. 24h plus tard, c’est-à-dire, mercredi, les coureurs en découdront avec la cinquième étape entre Thiénaba et Kaolack (134 km) et jeudi, ils se retrouveront pour la sixième étape Kaolack-Joal, longue de 142,5 km. Le départ de la septième étape sera donné à Somone. Les coureurs passeront par Plateau de Diass, avant de mettre le cap sur Ngaparou où sera jugée l’arrivée (150 km). Le samedi 29 avril, la boucle sera bouclée avec le circuit fermé de la Corniche Ouest de Dakar (91 km).

S. S. K.

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *