mardi 12 décembre 2017

Header ad
Header ad

Niono : LE PROGRAMME GOUVERNANCE LOCALE REDEVABLE ETEND SES ACTIVITES

Le programme gouvernance locale redevable « P-GLR » a été officiellement lancé à Ségou en février 2015. Il est financé par l’ambassade des Pays-Bas pour un montant de plus de 10 milliards Fcfa et sera mis en œuvre sur une durée de 6 ans.
Le P-GLR est exécuté par un consortium de trois ONG néerlandaises dans les régions de Ségou, Tombouctou, Taoudéni, Mopti, Gao et Ménaka. Il couvre 51 communes. Sa création s’inscrit dans un contexte de crise sécuritaire, humanitaire et sociale qu’a connue le Mali depuis 5 ans. C’est pourquoi, il se fixe pour objectif de contribuer au renforcement de la cohésion sociale et au développement des régions du Nord et du centre par le renforcement des capacités des jeunes leaders. Ces derniers doivent mettre en œuvre des initiatives et des projets axés sur une pratique citoyenne de gouvernance de redevabilité, de médiation culturelle et d’apaisement de conflit.
En juin dernier, une évaluation externe à mi-parcours du programme par l’ambassade des Pays-Bas dans les communes concernées a abouti à des résultats concluants. C’est ainsi que le projet d’extension proposé par le consortium a été adopté et couvrira 180 communes des régions concernées.
A Niono, le lancement des activités d’extension du programme a eu lieu le lundi 13 novembre dans la salle de conférence du Cercle sous la présidence du préfet par intérim, Boureima Ongoiba, en présence des représentants des communes bénéficiaires, des chefs des services techniques et des partenaires au développement. Cette rencontre visait à informer les participants sur l’extension du programme, la création d’un concours de transparence entre les communes en 2017 et la sélection des jeunes leaders.
A l’issue des différentes présentations sur des sujets comme l’extension du programme, le concours de transparence entre les communes et la sélection des jeunes leaders, les participants ont été édifiés sur les critères de choix des communes, les résultats de la première phase, l’implication des chefs de village, une illustration de résolution de conflits. En clôturant les travaux, le préfet par intérim a beaucoup apprécié l’extension du projet, avant d’inviter les maires à bien s’impliquer dans sa mise en œuvre afin d’en tirer un meilleur profit et se hisser au premier rang du concours 2017 de transparence des communes des 4 Régions concernées.
A noter que les trois premières bénéficieront chacune de 30 millions Fcfa. Tout comme à Niono, le lancement des activités du programme d’extension s’est fait à Macina le 14 novembre, Ségou et Baraouéli suivront respectivement aujourd’hui et demain (16 et 17 novembre).
Mahamadou
SAMAKÉ
AMAP-Niono

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *