mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Mopti : UNE FORMATION SPÉCIFIQUE POUR UNE QUARANTAINE D’ENSEIGNANTS

Les locaux du groupe scolaire Boucary Ouologuem de Sévaré/Mopti ont servi de cadre, la semaine dernière, à la tenue d’un atelier de renforcement des capacités des enseignants sur la conduite d’actions (CA) des maîtres et la didactique des disciplines. Organisée par Enda Mali, Bureau de Mopti, avec l’appui financier de Kinderpostzegels des Pays Bas, cette session a regroupé 40 enseignants des écoles partenaires des communes de Socoura (Socoura village, Diallangou, Diondiori, Sakarel) et Mopti (Ouro Nema et Tombouctou koura) et des autres écoles partenaires de la ville de Mopti. Elle s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du programme Soubadi qui signifie l’avenir en langue songhoi. Ce programme se veut une création de zone libre de tout travail d’enfants à travers l’accès à une éducation de base de qualité dans les communes de Mopti, Socoura et Douentza. L’organisation non gouvernementale Enda-Mali intervient depuis plus de deux décennies dans notre pays. L’objectif de la formation était de renforcer les capacités de 40 enseignants sur la CA des maîtres et la didactique des disciplines pour une éducation de qualité et une scolarisation massive des enfants à l’effet de réduire significativement leur travail dans les communes de Mopti et Socoura. La cérémonie d’ouverture de la session a été présidée par le directeur du centre d’animation pédagogique (CAP) de Mopti, Roger Dacko, en présence des responsables de l’ong Enda-Mali, du conseiller pédagogique, Amadou Sangho et des directeurs d’école du groupe scolaire Boucary Ouologuem qui a abrité la formation.
Avec son partenaire Kinderpostzegels des Pays Bas, Enda-Mali initie des stratégies novatrices pour améliorer la qualité de l’éducation et renforcer l’accès des plus vulnérables à l’éducation. Son programme « Soubadi » privilégie la stratégie de la scolarisation pour la création de zone libre de tout travail des enfants (ZLTTE). Ainsi metun accent particulier sur la formation des enseignants, la construction et la réhabilitation de salles de classe pour renforcer l’environnement protecteur des enfants.
Quatre jours durant, à travers les exposés, les travaux de groupes, les simulations de cas pratiques, les débats en plénière, les participants ont appris beaucoup de notions essentielles sur la didactique de discipline, la pédagogie de conduite des actions d’éducation de qualité et de protection des enfants contre certaines pratiques traditionnelles néfastes.
Le directeur du centre d’animation pédagogique (CAP) de Mopti, Roger Dacko a salué l’ONG Enda Mali et ses partenaires pour les efforts louables qu’ils déploient pour que les enfants du Mali aillent à l’école dans les conditions les meilleures.
Dramane
COULIBALY
AMAP-Mopti

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *