mercredi 16 août 2017

Header ad
Header ad

MOPTI FORMULE 18 RECOMMANDATIONS

La rencontre était présidée par le gouverneur de la région, le colonel Sidiki Samaké

En prélude de la Conférence d’entente nationale, Mopti a organisé les 14 et 15 février sa consultation régionale. Présidé par le gouverneur de la région, le colonel Sidiki Samaké, le forum a eu lieu en présence d’une forte délégation de la commission nationale préparatoire conduite par Ambroise Dakouo.
Ce sont plus de 300 participants qui ont fait le déplacement du chef lieu et des 8 cercles de la région. Les délégations locales comprenaient les préfets, les présidents de conseil de cercle, les maires, les représentantes de la CAFO, ceux des conseils locaux de la jeunesse, les chefs de village, les représentants du Haut conseil islamique, des Eglises catholique et protestante, les leaders d’opinion, les représentants des éleveurs et des agriculteurs. Il y avait également les élus du conseil régional, les chefs de services régionaux et la hiérarchie des services de défense et de sécurité. Pilotées par la commission préparatoire de la Conférence d’entente nationale, les consultations régionales ont pour objectifs d’écouter et de recueillir les attentes d’un plus grand nombre de citoyens en vue de la tenue de la conférence nationale qui vise à produire un projet de charte pour la paix, l’unité et la réconciliation.
A l’ouverture des travaux, le 3e adjoint au maire de la commune urbaine de Mopti, Idrissa Bella Cissé, a invité les participants à des débats francs et fructueux en ayant à l’esprit que «ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise». Le chef de la mission de la Commission nationale préparatoire, Ambroise Dakouo, a rappelé que la Conférence d’entente nationale est prévue dans l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il s’est réjoui de la présence massive  des populations à la consultation régionale, signe du respect du principe de l’inclusivité qui est un élément majeur de la Conférence d’entente nationale.
Il a, enfin, souhaité que la pleine participation des délégués à cette rencontre préparatoire soit l’expression de leur engagement inébranlable pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale. Dans son intervention, le gouverneur de la région a indiqué que la réunion s’inscrivait dans le cadre des efforts multiformes entrepris par les pouvoirs publics en vue de pacifier le pays après les évènements tragiques de 2012. Le colonel Sidiki Samaké a exhorté les participants à débattre de manière franche, responsable et courtoise sur tous les facteurs qui ont contribué à la survenue de cette crise dans notre pays.
Deux jours durant, les participants ont planché sur les trois thématiques majeures qui sont au cœur de la Conférence d’entente nationale. Il s’agit de la paix,  l’unité nationale et la réconciliation.
A l’issue des plénières, 18 points de recommandations ont été formulés par les délégués en vue de consolider la réconciliation et l’émergence d’une paix durable au Mali.

D. COULIBALY
AMAP-MOPTI

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *