mercredi 22 novembre 2017

Header ad
Header ad

Mopti: FIN DE FORMATION QUALIFIANTE DES JEUNES À SOUFOUROULAYE

Le directeur national adjoint de la Jeunesse, Dramane Sidibé a présidé samedi 28 Octobre dernier au camp national de la jeunesse de Soufouroulaye la cérémonie de clôture de la 2ème session de formation qualifiante 2017 organisée en faveur des jeunes venus de toutes les Régions et du District de Bamako. C’était en présence du chef de division formation de la direction nationale de la Jeunesse, Mme Diamtènè Fatoumata Traoré, du sous-préfet de Sio, Alassane Ballo représentant le gouverneur de la Région et de plusieurs personnalités régionales, dont le directeur de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ), Mahamadou Tamboura, les élus et autorités locales de Mopti et Sio. Cette session, dont la cérémonie officielle d’ouverture a été coprésidée le 19 septembre dernier par le ministre de la Jeunesse et la Construction citoyenne, Amadou Koïta et son homologue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra s’inscrit en droite ligne de la vision du président de la République, avec l’ objectif de création de 200.000 emplois pendant son quinquennat. Financé par le budget national à travers l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) suite à une requête de financement de la direction nationale de la Jeunesse, ils sont 100 jeunes filles et garçons à bénéficier de cette session de formation de deux mois dans trois corps de métier à savoir électricité bâtiment, mécanique auto et la coupe et couture. A la fin de la session les apprenants ont reçu une attestation et un trousseau d’équipements nécessaires à son installation dans la vie productive.
L’adjoint au maire de la commune rurale de Sio, Nouhoum Haïdara et le représentant du conseil national de la Jeunesse, Djougal Goro ont tous salué le moment qui consacre l’entrée dans la production d’un nombre important de jeunes.
Ils ont remercié les plus hautes autorités du pays pour toute l’attention, dont la jeunesse bénéficie.  Le porte-parole des apprenants, Mamadou Karabenta a, au nom de ses camarades, remercié les autorités du pays et leurs partenaires pour cette initiative. Selon lui, l’acte au-delà de sa symbolique revêt de l’espoir pour les jeunes et leurs familles. Il a rassuré de l’engagement de tous les jeunes bénéficiaires à une utilisation profitable à toute la jeunesse des matériels et connaissances acquises.
Pour magnifier le partenariat fécond qui lie les deux départements depuis 2004, le directeur national adjoint de la Jeunesse, Dramane Sidibé, a expliqué qu’au moment où l’emploi de façon générale se fait rare et où le marché du travail devient plus exigeant, donnant moins de chance aux candidats sans qualification professionnelle, nous ne pouvons trouver meilleure remède que de doter nos jeunes de compétences nécessaires au combat concurrentiel de l’insertion.
L’acuité de la question d’emploi des jeunes nécessite des solutions appropriées comme la mise en commun des moyens et des idées à travers des partenariats du genre. « Pour accéder à un travail rémunérateur, la formation est une phase importante, voire incontournable », a indiqué M. Sidibé avant d’inviter les récipiendaires à faire bon usage du matériel qui vient de leur être offert gracieusement. Il a, au nom du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, remercié et félicité le ministère de l’Emploi et la Formation professionnelle à travers l’APEJ pour les efforts constants de solidarité en faveur de la jeunesse l’avenir du pays. A ces remerciements, il a aussi associé les formateurs et l’équipe d’encadrement du camp de Soufouroulaye. La remise des attestations, les trousseaux d’installation et la visite des réalisations ont mis fin à la cérémonie.
D. C.
AMAP-Mopti

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *