mercredi 22 novembre 2017

Header ad
Header ad

Mondial 2018 : AIGLES, UN NOUVEAU DEPART ?

Le nouveau sélectionneur (chemise blanche) ici avec son adjoint, Fousseyni Diawara

La liste des 23 joueurs convoqués par le sélectionneur par intérim, Mohamed Magassouba est majoritairement composée de jeunes éléments. Un choix que le technicien a justifié par sa volonté de donner un nouveau visage à la sélection nationale

Le sélectionneur par intérim des Aigles, Mohamed Magassouba a séduit pour sa première rencontre avec la presse. Samedi, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, le technicien est apparu plutôt à l’aise et semble avoir pris la température de la mission qui l’attend, à savoir donner un nouveau visage aux Aigles dans la perspective des deux derniers matches du Mondial, Russie 2018 et des éliminatoires de la prochaine CAN, prévue au Cameroun.
Pour le Directeur technique national (DTN) propulsé au poste de sélectionneur, suite à la démission d’Alain Giresse, c’est un nouveau départ qui commence pour l’Equipe du Mali (EDM) et pour marquer le coup, le technicien a décidé de privilégier la carte de la jeunesse. «Nous nous sommes inscrits dans le sens de la jeunesse. Nous avons privilégié la jeunesse, la qualité et le caractère», a ainsi martelé, d’entrée de jeu, Mohamed Magassouba.
«Pour ce match contre la Côte d’Ivoire (6 octobre au stade du 26 Mars, ndlr), nous avons également tenu compte de temps de jeu des joueurs. Qui parle de la jeunesse va forcément dire aux autres d’être patients. On ne peut bâtir une grande équipe tout de suite, mais sur la durée et ça commence toujours par les jeunes. On ne fabrique pas le compétiteur que dans la compétition», expliquera le technicien, avant de poursuivre : «Aussi, je ne dirais pas que les jeunes vont gagner tous le matches, mais nous sommes là pour le jeu et nous allons le faire. En renouvelant, on prend des risques. Il faut du temps de jeu à ces jeunes en sélection et les préparer dans la compétition. Nous n’aurons pas peur de mettre les jeunes. Pour le moment, certains anciens sont blessés. Quand ils viendront à leur meilleur niveau, la nation aura besoin de tout le monde. Les expérimentés vont accompagner les jeunes, leur apporter leur expérience».
Visiblement confiant, le nouveau sélectionneur dira que le Mali regorge de jeunes talents et que les Aigles produiront un nouveau football, dès ce vendredi contre la Côte d’Ivoire «Nous avons de jeunes joueurs qui sont plein de talents. Nous allons les impliquer dans le renouveau de l’équipe nationale. Elle doit prendre un nouveau cap et un nouveau démarrage. En tant que chef de guerre, je me présente au font avec ma troupe, avec un état d’esprit serein et conquérant pour défendre les couleurs du pays. Nous allons bâtir une équipe basée sur la rage de vaincre. Nous allons jouer pour convaincre et pour vaincre», conclura Mohamed Magassouba, en présence de son adjoint, Fousseïni Diawara.
Ce match Mali-Côte d’Ivoire, faut-il le rappeler, entre dans le cadre de la 5è journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.
Parmi les joueurs convoqués par le duo Mohamed Magassouba-Fousseïni Diawara, on note la présence de trois nouveaux éléments. Il s’agit du défenseur central, Mamadou Fofana (Alanyaspor, Turquie) et des milieux de terrain, Amadou Haïdara (Red bull Salzburg, Australie) et Moussa Djénépo (Standard de Liège, Belgique). Les deux premiers cités ont été vice-champions du monde U17 en 2015 avec le sélectionneur Baye Bah, alors que le troisième a intégré le groupe des Aiglonnets lors de la campagne 2017. Cinq joueurs font leur retour en sélection : le gardien Adama Keïta (Djoliba), le défenseur central, Ousseynou Cissé (Miltone Keynes, D3 anglaise), les milieux de terrain, Diadié Samassékou (Red bull Salzburg, Autriche), Souleymane Diarra (Lens, D2 française) et Nouha Dicko (Hull City, D2 anglaise). Sur la liste, on retrouve également des juniors de 2015 que sont Djigui Diarra (Stade malien), Youssouf Koné (Reims, D2 France), Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes, Portugal), Diadié Samassékou (Red Bull Salzbourg, Autriche), Souleymane  Diarra (Lens, D2 France) et de 2013 dont Aly Yirango (Dinan-Léhon, D5 France), Adama Traoré (Tout Puissant Mazembé, RD. Congo), Adama Niane (Troyes, France). Quant à l’attaquant du FC Nantes (France), Kalifa Coulibaly, il le seul rescapé de la génération de 2011.
La moyenne d’âge du groupe est de 23 ans.
Ladji M. DIABY

LA LISTE DES 23
Gardiens : Djigui Diarra (Stade malien, Mali), Adama Keïta (Djoliba, Mali), Aly Yirango (Dinan-Léhon, D5 France).

Défenseurs : Mamadou Fofana (Alanyaspor, Turquie), Molla Wagué (Watford, Angleterre), Youssouf Koné (Reims, D2 France, Bakaye Dibassy (Amiens, France), Hamari Traoré (Stade de Rennes, France), Ousseynou Cissé (Milton Keynes Dons, D3 Angleterre).

Milieux de terrain : Amadou Haïdara (Red Bull Salzbourg, Autriche), Falaye Sacko (Vitoria Guimaraes, Portugal), Diadié Samassékou (Red Bull Salzbourg, Autriche), Yacouba Sylla (Panathinaikos, Grèce), Lassana Coulibaly (Angers, France), Souleymane  Diarra (Lens, D2 France), Yves Bissouma (Lille, France), Nouah Dicko (Hull City, D2 Angleterre), Moussa Djénépo (Standard de Liège, Belgique).

Attaquants : Adama Traoré (TP Mazembé, R.D. Congo), Kalifa Coulibaly (FC Nantes, France), Adama Niane (Troyes, France), Moussa Maréga (FC Porto, Portugal), Moussa Doumbia (FC Rostov, Russie). Entraîneur : Mohamed Magassouba.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *