samedi 20 janvier 2018

Header ad
Header ad

Me Jean Claude Sidibé : MINISTRE DES SPORTS

Le nouveau ministre des Sports est né le 06 Mai 1964 à Bamako où il passe son baccalauréat (LLT) en 1984 au lycée Prospère Kamara. Ce parchemin lui ouvre les portes de l’Ecole nationale d’Administration (ENA). Quatre années (1985-1989) d’études supérieures seront couronnées d’une maîtrise en droit privé. La soif d’apprendre de ce brillant étudiant ne s’arrête pas là. Me Jean Claude Sidibé intègre en 2002, l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE Paris I Panthéon Sorbonne) pour y passer un DESS en management. Puis il decroche un DESS en banque et système financier au Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB) de Marseille. Jean Claude Sidibé a aussi effectué des stages, notamment sur la gestion de l’entreprise à l’Institut international de droit du développement en 1997.Il commence sa carrière professionnelle comme professeur de droit à l’ENA de Bamako de 1991 à 1998. Simultanément, plus précisément de 1993 à 2004, il est embauché comme directeur juridique à la Bank Of Africa (BOA-Mali). De 2004 à 2005, il devient conseiller juridique à COFIPA Bank. Et occupe, de 2005 à 2006, le même poste à la Banque régionale de la solidarité (BRS). En 2006, Jean Claude met dans son sac un certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Il officiait, depuis, comme avocat au barreau du Mali jusqu’à sa nomination à la tête du département des Sports. Là, il est en terrain commun pour avoir été le président de la Ligue de Basketball de Bamako (2000 à 2005), deuxième vice président de la Fédération malienne de basketball (2010 à 2014). Me Jean Claude est, depuis quatre ans, le président de cette instance sportive où il a su imprimer sa marque. Résultat : En trois ans et demi, le Mali a remporté neuf coupes d’Afrique, dans toutes les catégories.
Très vite, le nouveau ministre entend trouver une solution à la crise que vit le football malien. Marié et père de trois enfants, le ministre Jean Claude Sidibé, qui entre pour la première fois dans un gouvernement, est passionné de lecture, de sport et de jeu de scrabble. Il parle français, bambara, anglais et russe.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *