jeudi 14 décembre 2017

Header ad
Header ad

Lutte contre l’insécurité dans l’espace du G5 Sahel : LE SOMMET DE BAMAKO DéCIDE DE LA MISE EN PLACE IMMEDIATE DE LA FORCE CONJOINTE

Les rideaux sont tombés, lundi dernier, sur le 3è sommet extraordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’est tenu à Bamako autour du thème:«la situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel». La réunion a regroupé les présidents Mahamadou Issoufou du Niger, Idriss Déby Itno du Tchad, Mohamed Ould Abdel Aziz de la République islamique de Mauritanie, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso et Ibrahim Boubacar Keïta du Mali. Le président guinéen, Alpha Condé, a participé à la clôture de la conférence en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine.
A l’issue des travaux, plusieurs décisions ont été prises par les chefs d’Etat. Abordant le processus de paix au Mali, les dirigeants du G5 Sahel ont salué les efforts accomplis par les autorités maliennes dans la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, avant de demander aux groupes armés signataires dudit Accord de faire preuve de bonne foi, de sincérité et de bonne volonté dans leurs engagements.
Conscients que les menaces sécuritaires transfrontalières constituent un frein au développement dans la bande sahélo-saharienne et pour les Etats membres du G5 Sahel, les chefs d’Etat ont apprécié la proposition de création de la Force  multinationale  de  sécurisation  du  Liptako-Gourma,  le  24 Janvier  2017  à  Niamey  au  Niger. Celle-ci est  une  composante  de  la  Force conjointe du G5 Sahel dont la création a été décidée par les chefs d’Etat lors du Sommet de 20 novembre 2015 à N’Djamena au Tchad.
Examinant les résultats des travaux de la 2ème réunion annuelle des ministres en charge de la défense, et de la sécurité, élargie aux ministres des affaires étrangères du G5 Sahel, les présidents des pays membres du G5 Sahel sont convenus de la mise en place immédiate de la Force conjointe du G5 Sahel en donnant un mandat clair de l’Union africaine et de l’Organisation des Nations Unies avec le financement soutenu de la Force conjointe, des règles d’engagements clairs en vue de combattre le terrorisme, le trafic de drogue et l’immigration clandestine. Ils ont aussi sollicité la suppression sans délai des visas pour tous les types de passeports, conformément aux dispositions légales en vigueur dans chaque pays et l’approfondissement de la réflexion sur les modalités de création d’un Fonds de financement des activités de défense et de sécurité. Le sommet s’est également félicité des résultats obtenus dans le cadre de la lutte contre le groupe  terroriste Boko Haram et a appelé à la prise en compte urgente de la situation humanitaire autour du bassin du Lac Tchad. Un appel  au soutien a été lancé aux partenaires internationaux dans le cadre de la radicalisation et de la réinsertion socioéconomique des repentis qui ont accepté de déposer les armes.
Par ailleurs, les chefs d’Etat ont procédé à un examen de la situation sociopolitique qui prévaut en Afrique de l’Ouest. Dans ce cadre, ils ont exprimé leur compassion à Muhammadu Buhari, président de la République Fédérale du Nigéria et au peuple nigérian, suite au drame survenu le 17 janvier 2017 au camp des déplacés de Rann, dans l’Etat de Borno. Ils ont aussi adressé leurs chaleureuses félicitations à Adama Barrow pour sa brillante élection à la magistrature suprême de la Gambie, et salué l’engagement de la CEDEAO pour le succès de la médiation ayant conduit à la résolution de la crise post-électorale dans ce pays.
Rappelant les objectifs du G5 Sahel en terme de résilience des populations, en garantissant durablement leur sécurité alimentaire, la conférence des Chefs d’Etat instruit le Secrétaire permanent de définir les potentialités des pays membres  et de  leur  proposer  un  projet  de  promotion  des  produits nationaux (halieutique, agricole et animalier) pour renforcer la sécurité alimentaire dans une perspective d’intégration régionale.
Synthèse
S.TANGARA

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *