jeudi 14 décembre 2017

Header ad
Header ad

Ligue des champions d’Afrique : VICTOIRE IMPERATIVE POUR LE STADE MALIEN ET LE REAL

Une semaine après leur faux pas au match aller du tour préliminaire de la Champion’s league, le Stade malien et le Réal jouent leur destin ce week-end et sont condamnés chacun à s’imposer pour espérer se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires. Dimanche, le Stade malien recevra Barrak Yong Controllers du Libéria au stade Modibo Keïta et le même jour, le Réal ira défier Rivers United au Nigeria.
Lors de la manche aller les Blancs avaient perdu 1-0 à Monrovia face à Barrak Yong Controllers, alors que les Scorpions ont été accrochés 0-0 au stade Modibo Keïta par Rivers United du Nigeria. Les deux représentants maliens ont 90 minutes pour décrocher leurs tickets pour les 16èmes de finale qui concerneront toutes les équipes engagées en Ligue des champions d’Afrique. En cas de qualification, les protégés de Mamoutou Kané «Mourlé», affronteront le vainqueur de la rencontre Zimamoto du Zanizibar-Ferroviario da Beira de Mozambique.
Quant au Réal, il retrouvera en 16è de finale le vainqueur du match El Merreikh Soudan-Sony Ela Nguema de la Guinée Equatoriale. Mais pour le moment, nous n’en sommes pas là et Stadistes et Scorpions doivent se concentrer d’abord sur les préliminaires, passage obligé pour accéder aux éliminatoires. Malgré la courte défaite de la manche aller, l’entraîneur du Stade malien, Mamoutou Kané, affiche sa confiance et pense que son équipe peut relever le défi. «Nous sommes en train de préparer sereinement cette deuxième manche, notamment sur le plan mental, tactique et technique. L’état d’esprit du groupe est bon, tout le monde a envie de jouer, de faire quelque chose pour qu’on puisse décrocher notre ticket qualificatif pour les 16è de finale.
La confiance est là, je pense que l’équipe va se qualifier», a ainsi confié le technicien stadiste. On imagine mal les joueurs de Sotuba échouer face aux inexpérimentés sociétaires de Barrak Yong Controllers, mais la partie n’est pas gagnée d’avance pour le champion du Mali en titre.
Non seulement, les Stadistes doivent remonter un but de retard, mais ils sont également condamnés à s’imposer par au moins deux buts d’écart pour franchir le cap des Libériens. Barrak Yong Controllers viendra à Bamako avec la ferme intention de préserver sa petite avance et il appartiendra au Stade malien de faire le jeu et d’éviter le piège des visiteurs. En tout cas, l’équipe de Sotuba n’a pas le choix, elle doit gagner et marquer au moins deux buts sans en encaisser pour valider son ticket pour le dernier tour des éliminatoires.
Le Réal a quitté Bamako hier pour le Nigeria. Les Réalistes ont le moral gonflé à bloc et tenteront de renverser la vapeur au Nigeria après avoir concédé le nul 0-0 au stade Modibo Keïta. A défaut de la victoire, un nul avec des buts suffira aux hommes de Pascal Pons pour décrocher le précieux sésame.
Mais si les deux formations se séparent à nouveau sans réussir à faire trembler les filets, on fera recours aux tirs au but pour les départager. «Notre objectif est clair, c’est de ramener la qualification. Après la manche aller (0-0), c’est comme si nous sommes à la mi-temps. Les garçons sont motivés et convaincus qu’ils peuvent obtenir un résultat positif dans la capitale nigériane. Le moral du groupe est très bon», a confié le technicien français la veille du départ de l’équipe au Nigeria.

S. S. KAMISSOKO

Dimanche le 19 février au stade Modibo Keïta
17h : Stade malien-Barrak Young Controllers
Au Nigéria
17h : Rivers United-Réal

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *