mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Le Premier ministre à Kouakourou et Ténenkou : SOUTIEN FERME AUX POPULATIONS EN PROIE À L’INSÉCURITÉ

Le chef du gouvernement lors de son accueil à Youwarou

En tournée dans les régions de Mopti et Tombouctou, Abdoulaye Idrissa Maiga est allé rassurer les habitants de ces localités que le pays, tout en entier, est à leurs côtés pour faire face aux épreuves

L’insécurité grandissante dans certaines contrées de notre pays anéantit tous les efforts de développement. Les plus hautes autorités du Mali en sont conscientes et multiplient les efforts pour y faire face. C’est fort de cet engagement républicain que le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga, à la tête d’une importante délégation, est présentement en tournée dans plusieurs localités des Régions de Mopti et Tombouctou en proie au phénomène du terrorisme.
L’objectif du périple, selon le chef du gouvernement, est de rencontrer les populations afin de partager quelques instants de leur vécu quotidien et d’envisager des pistes de solutions. Abdoulaye Idrissa Maïga a précisé que ce déplacement n’a d’autres buts que de venir rassurer et informer nos compatriotes des campagnes, des efforts entrepris par le gouvernement pour leur sécurité et le développement de leurs localités. Afin d’assurer la sécurité de certaines contrées reculées, le gouvernement a procédé à un important redéploiement des forces armées et de sécurité. Aussi, dans le cadre du développement, de nombreux chantiers ont été ouverts pour construire des infrastructures.
Le Premier ministre est accompagné par le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, une dizaine de ministres. Le président de la Haute cour de justice, Abderrahmane Niang, récemment la cible d’une attaque terroriste près de Ténenkou, et plusieurs députés, sont également de la visite.
Le chef du gouvernement est arrivé vendredi dans la Venise malienne à bord d’un avion militaire. Aussitôt arrivé, il a embarqué dans un hélicoptère de l’armée de l’air en compagnie du chef de l’exécutif régional, le général Sidi Hassane Touré, pour la localité de Kouakourou, chef-lieu de la Commune rurale de Kéwa dans le Delta central du Niger. La visite des officiels ici est tout à fait symbolique car la zone fait face depuis quelques temps à la menace terroriste.
Avec une population de 6000 habitants, la localité de Kouakourou est située sur une île entre le fleuve Niger et son affluent le Bani. Comme la plupart de nos cités, on pratique ici la pèche, l’agriculture, l’élevage et le petit commerce. Ces activités étaient, depuis quelques temps, en péril à cause de la présence des terroristes.
Le cauchemar des habitants de cette ville commença lorsqu’ils ont décidé de célébrer la fête nationale du 22 septembre 2015. Des terroristes ont fait irruption au domicile du maire qui accueillait la fête. Ils se sont mis à intimider les convives et en ont même abattu un du nom de Sidiki Kantao.
Ce malheureux incident n’a fait qu’augmenter la psychose dans la tête des habitants. Les agents des services techniques ont quitté les lieux et la population est restée à la merci des terroristes qui saccageaient des bureaux, détruisaient du matériel agricole, volaient du bétail. Sans compter les attaques contre les forains.

La République à vos côtés. Selon le maire de la Commune de Kéwa, Malick Kondo, pendant plusieurs mois, les populations de Kouakourou ont vécu avec la psychose des attaques. Malgré tout, elles se sont montrées courageuses et ont gardé l’espoir d’un lendemain meilleur. C’est ce jour qui est arrivé, s’est réjoui l’édile en accueillant le chef du gouvernement en compagnie du président de l’Assemblée nationale. Bien sûr, avant l’arrivée des officiels, des troupes ont été déployées pour sécuriser les populations. Les notables de Kouakourou n’ont pas manqué de saluer les efforts du gouvernement avant d’indiquer au Premier ministre que sa venue, première du genre depuis l’indépendance du pays, représente à leurs yeux une grande marque d’estime. Ils ont sollicité la réouverture des écoles et la construction de la route Djenné-Kouakourou pour désenclaver la localité.
En réponse, le Premier ministre les a rassurés que le gouvernement fera tout pour assurer la sécurité et le développement. «Population de Kouakourou, la République est à vos côtés», a lancé Abdoulaye Idrissa Maiga qui a rendu hommage aux habitants de la contrée pour leur courage et leur attachement à la République.
Le chef du gouvernement a rappelé l’ampleur du phénomène terroriste au Sahel dans son ensemble. Il a reconnu que cette situation interpelle avant d’annoncer que des mesures sont d’ores et déjà prises pour y faire face. «Cette visite n’a rien d’extraordinaire, c’est juste pour vous dire que la République est à vos côtés», a répété Abdoulaye Idrissa Maiga.
Autre localité, même réalité. Après Kouakourou, la délégation s’est envolée pour Ténenkou «la capitale du Macina». Ici, le mal du terrorisme est tellement profond que certains caricaturistes n’ont pas hésité à qualifier tous les habitants de djihadistes.
Une équivoque que les populations ont tenu à lever lors de leur rencontre avec le chef du gouvernement et sa délégation. A ce propos, le Premier ministre, appuyé par le président de l’Assemblée nationale, a invité les habitants à prendre toute leur responsabilité en dénonçant les terroristes qui se cachent parmi eux. Les visiteurs les ont exhortés à collaborer avec les forces armées et de sécurité afin de constituer les premiers remparts de sécurité.
C’est surtout la récente attaque contre la personne du président de la Haute cour de justice, Abderrahmane Niang, qui a davantage motivé le voyage du Premier ministre à Ténenkou. La délégation était venue lui apporter ainsi qu’à tous ceux qui sont touchés, la compassion et la solidarité de tout le peuple malien.
En plus de l’insécurité, le Delta intérieur du fleuve Niger est confronté aussi aux mauvaises récoltes dues à la faible pluviométrie de cette année. Le chef du gouvernement a assuré de son soutien et de celui du président de la République pour aider à faire face aux différents défis.
C’est le même message qu’Abdoulaye Idrissa Maiga a fait passer en arrivant à Youwarou. Dans cette localité également, le chef du gouvernement a annoncé que les forces armées maliennes ont reçu des équipements nécessaires à l’exécution de leur mission. Comme dans les autres localités, le Premier ministre a mis en garde contre toute collaboration avec les terroristes qui disent défendre l’islam alors qu’il n’en est rien. Il a rappelé que ces zones sont connues pour la grande renommée des érudits. «Ce qui se passe est injustifiable car s’il s’agit des valeurs de l’islam, elles sont pratiquées dans cette zone depuis des siècles», a fait remarquer le Premier ministre qui a assuré que le gouvernement ne manquera pas à sa mission qui est d’assurer la sécurité et le bien-être des populations.
Abdoulaye Idrissa Maiga a indiqué qu’il était de son devoir de venir saluer les populations pour leur résilience et leur demander d’aller au bout de leurs efforts. Il s’est dit confiant que la bataille contre l’insécurité sera gagnée.
Le Premier ministre a procédé hier à l’inauguration de la route Bankass-Koro. Aujourd’hui, il sera à Niafunké et Soumpi dans la région de Tombouctou.

Envoyés spéciaux
Lougaye
ALMOULOUD
Aliou Sissoko

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *