jeudi 14 décembre 2017

Header ad
Header ad

Le ministre Maouloud Ben Khattra à Tombouctou : DES ACTES CONCRETS POUR RENFORCER L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES ET DÉVELOPPER L’ESPRIT D’ENTREPRISE

En fin de séjour, dans les Régions de Tombouctou et de Taoudenit, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a animé un point de presse à l’intention  des journalistes de la presse régionale et locale, publique et privée pour édifier les hommes des médias et donner d’amples informations sur les actions menées par le département de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans les deux régions.
Il a dressé le bilan des réalisations faites par l’ANPE et le FAFPA, leur coût et le nombre de femmes et de jeunes  touchées par les différents  programmes.  A l’entame de son exposé, le ministre précisera que la mise en œuvre des différents projets de formation contribuera à l’insertion des bénéficiaires dans l’activité économique et d’accéder à des revenus à travers l’apprentissage de métiers et les activités génératrices de revenus.
Il relève que tous ces projets et programmes s’inscrivent dans le cadre des différentes politiques publiques, notamment le programme présidentiel des urgences sociales et la feuille de route du département de l’Emploi  assortie de son plan d’actions. Le ministre ajoutera que les interventions de l’ANPE, pour la Région de Taoudenit, ont permis à 56 personnes de bénéficier de formation en Cree (Créer son entreprise) et en Germe (Gérer mieux son entreprise). Une enveloppe de 10 millions de Fcfa servira à générer et consolider 30 emplois directs. Pour la Région de Tombouctou, la remise du chèque géant de 30 millions de Fcfa, par l’ANPE, va permettre à 15 promoteurs de projets PME/PMI de créer 60 emplois directs. Il convient de souligner que 10 millions de Fcfa vont servir à la formation/insertion de 30 jeunes mécaniciens diésélistes. De même, 5 autres millions de Fcfa permettront à 50 femmes d’évoluer dans l’auto-emploi. Ici, les domaines de formation, dans les deux régions, concernent le maraîchage, l’embouche, l’aviculture et la transformation agroalimentaire.
Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du département et conformément au Programme emploi-jeunes, phase II (PEJ II), l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ), a initié trois activités phares concourant à la réussite de la visite de terrain du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle dans la Région de Tombouctou. Ces activités visent à renforcer l’employabilité des jeunes à travers la formation en reconversion/adaptation à un poste de travail de 12 jeunes pendant 10 jours, le développement de l’esprit d’entreprise chez 200 jeunes et la facilitation de l’accès au crédit à 45 jeunes. Et le ministre Maouloud  Ben Khattra d’expliquer qu’ « en ce qui concerne la campagne de sensibilisation et de formation sur l’entreprenariat des jeunes, l’objectif général est de développer la culture entrepreneuriale chez les jeunes du cercle de Tombouctou à travers l’information et la sensibilisation sur l’entreprenariat. «C’est vous dire que plus de 200 jeunes seront touchés par cette campagne de sensibilisation et de formation sur l’entreprenariat des jeunes. Quant à la formation reconversion/ adaptation à un poste de travail, à travers l’infographie, elle permettra d’adapter la qualification des jeunes diplômés de certaines filières de formation n’ayant plus ou ayant très peu de débouchés sur le marché du travail à être compétitif. Il s’agit là d’accroître les chances d’insertion des sortants de certaines filières de l’enseignement, tels que les géographes, les sociologues et les juristes dans la vie active, de lutter contre la radicalisation et l’extrêmisme violent des jeunes de Tombouctou et de former 12 jeunes de la Région en infographie». Par rapport à l’exécution du volet entreprenariat des jeunes non scolarisés ou faiblement scolarisés du PROCEJ, l’APEJ a mis à la disposition des jeunes des kits/ fonds de démarrage pour la mise en œuvre des activités génératrices de revenus. Les jeunes qui se sont distingués à travers leur courage et leur sens de l’entrepreneuriat ont sollicité et reçu un avis favorable pour l’extension de leurs micros entreprises.
A cet effet, grâce au dispositif complémentaire de garantie des projets, 45 jeunes de Tombouctou ont reçu au titre de la vague 3 du PROCEJ un accompagnement financier pour un montant total de 23.060.750 Fcfa remboursables. Les 45 jeunes sont formés, équipés et installés à leur propre compte. Ils bénéficient également d’un suivi accompagnement sur 12 mois. Il faut rappeler qu’avec cette même vague, 165 jeunes ont bénéficié de 300.000 Fcfa comme subvention pour un montant total de 49.800.000 Fcfa. «Le montant total des interventions de l’APEJ dans la Région de Tombouctou, à l’occasion de notre présente tournée, s’élève à 80.563.189 Fcfa», a ajouté le ministre.
Il a souligné que   l’appui du FAFPA concerne 23 projets de formation initiés par des ONG et Associations intervenant dans la consolidation de la paix, par la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus à l’endroit des résidents des zones d’intervention. Aussi, l’effectif global pour les Régions de Tombouctou et de Taoudenit est de 772 personnes à former, à équiper de kits et à insérer dans l’activité économique, pour qu’elles puissent créer à leur tour des milliers d’emplois, un coût total de plus 109.238.810 Fcfa. Pour ce faire, elles bénéficieront de compétences en matière de transformation et conditionnement du sel gemme de Taoudenit, de transformation et conservation de produits agroalimentaires, d’embouche bovine, d’énergie photovoltaïque, de photoreportage, de tapisserie, de teinture, de gestion et organisation, de mécanique auto, etc.

Moulaye SAYAH
AMAP Tombouctou

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *