mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Lancement des travaux de la route Banconi-Nossombougou : COUP D’ENVOI DE LA GRANDE OFFENSIVE POUR LES INFRASTRUCTURES

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé hier, à Dialakorodji, au lancement des travaux de bitumage de la route Banconi-Djalakorodji-Safo-Nossombougou, longue de 56 km.

C’est à 16h 50 mn que le président Keita est arrivé sur le terrain de Samakébougou où l’attendait le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, des membres du gouvernement, ainsi que les autorités administratives, locales et coutumières des localités de Kati et de Koulikoro.

Après le cérémonial d’accueil officiel, le chef de village de Dialakorodji, Ousmane Coulibaly a pris la parole pour souhaiter la bienvenue au président de la République avant de le remercier pour la réalisation d’une promesse. Il a ensuite formulé des vœux de bonheur, de prospérité, d’entente et de cohésion sociale pour  notre pays, et offert au chef de l’Etat, un gros bélier, 3 calebasses d’arachide et une calebasse de haricot.

A sa suite, le maire de Dialakorodji, Oumar Dicko a exprimé la joie de toutes les populations bénéficiaires. « Monsieur le président les populations de nos communes vous disent merci pour cette grande offensive présidentielle. Le projet structurant dont vous portez la marque au nom du gouvernement constitue la relance et la consolidation du développement de nos 5 communes », a témoigné l’élu qui a souligné que la nouvelle route permettra d’alléger le coût du transport et facilitera l’écoulement rapide des productions agricoles et maraichères vers les marchés du centre de Bamako tout en réduisant le nombre d’accidents et de destruction du matériel roulant ».

Mme Camara Mariam Kassogué de la direction nationale des Routes a, ensuite, effectué une présentation du projet dont l’objectif global est d’atténuer les difficultés de circulation sur la route et de contribuer, grâce à la facilité de mobilité des agents économiques, au développement économique et social du pays. Le coût des travaux financés sur budget national et confiés à l’entreprise COGEB International est de 27,72 milliards de Fcfa pour un délai d’exécution de 15 mois.

Pour le ministre Seynabou Diop, ce mercredi 3 mai restera sans aucun doute l’un des plus beaux souvenirs pour les habitants du District de Bamako, de Kati et de Kolokani. « En ce jour solennel, nous devons tirer  deux principaux enseignements de la présente cérémonie de lancement. Le premier est le symbole marquant d’un Mali qui bouge, se construit et se force une vision à long terme de son développement, sous la conduite éclairée du président de République Ibrahim Boubacar Keïta. Le deuxième enseignement est la constance du gouvernement dans ses actions et sa volonté à mettre en œuvre des projets et programmes structurants, toujours orientés vers la productivité en dépit des multiples défis qui l’assaillent », a-t-elle souligné.

Le ministère de l’Équipement, des Transports  et du Désenclavement a ensuite rappelé les avantages de l’initiative qui permettra d’augmenter le taux de mobilité avec la décongestion du trafic à l’intérieur des villes de Kati et Bamako ainsi que l’amélioration de la sécurité et de la qualité de vie des citoyens par la mise en place d’ouvrages modernes. Elle permettra aussi la création d’environ 1000 emplois directs et indirects, la plantation de 4000 arbres, ainsi que les créations de 10 hectares de bosquets villageois et 11 points d’eau équipés de pompe à motricité humaine.

Après avoir donné le coup symbolique des travaux, à bord d’un bulldozer, le président Keita s’est confié à la presse. « Je rends grâce à Allah de nous avoir donné aujourd’hui, la chance de lancer ces travaux. L’attente était réelle. Ce lancement est un bonheur. La route c’est le développement, c’est l’espoir de visibilité et surtout de l’accessibilité beaucoup plus facile aux équipements socio-sanitaires, aux centres de santé, aux écoles », a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta, pour qui, «nous aurons fait œuvre utile, notre devoir si cela se réalise dans le temps indiqué ».

Notons que la construction de cette route s’inscrit dans le cadre de la réalisation des projets routiers prioritaires 2016-2018, programme baptisé « Grande offensive présidentielle pour les infrastructures ». Ce programme concerne aussi la réalisation des routes : Kangaba-Dioulafoundo-Frontière guinéenne, Kayes-Sadiola-Kéniéba, Yanfolila-Kalana-Frontière guinéenne,  Barouéli-Tamani dont les travaux seront lancés très prochainement.

 

Seydou TANGARA

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *