samedi 21 octobre 2017

Header ad
Header ad

Koutiala : LES DEFIS DE L’ASSAINISSEMENT

lavage-des-mainsLa localité de Sanga, village de la commune rurale de Ngountjina, situé à 5 kilomètres de Koutiala, a abrité la célébration de la Journée mondiale du lavage des mains au savon. L’événement a été organisé par l’ONG Alphalog dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’hygiène en milieu scolaire. Alphalog intervient au niveau de 30 écoles et communautés du cercle de Koutiala avec l’appui technique et financier de l’UNICEF, en partenariat avec l’ensemble des services techniques et mairies concernés.
L’objectif de cette cérémonie est de faire du lavage des mains au savon, un moyen de lutte contre les maladies diarrhéiques, de réduire la mortalité infantile de 50 % due aux mains sales et de faire du lavage des mains au savon un comportement, non seulement à l’école, mais aussi dans la communauté et enfin prévenir tous les cas de pathologies liées aux mains sales.
Selon Gaoussou Diakité, superviseur d’Alphalog, il s’agit d’informer, de sensibiliser les groupes cibles sur les enjeux du lavage des mains au savon. L’observation de ce geste simple et peu coûteux permettant de sauver autant de vies que n’importe quel vaccin, doit être désormais ancré dans nos habitudes, a souligné M. Diakité.
La Journée mondiale du lavage des mains au savon, s’adresse tout particulièrement aux écoles, aux enfants qui devraient adopter ce comportement à la maison et le répandre dans la communauté. Les autorités administratives, politiques locales et scolaires ont exprimé toutes leur gratitude à l’endroit d’Alphalog et invité les populations cibles à l’observation stricte des mesures d’assainissement. Les activités de la journée se sont poursuivies par la présentation de sketches sur la pratique. La cérémonie a pris fin par la remise de cadeaux aux gagnants des questions posées aux élèves sur l’assainissement et certains participants.
L’ONG initie aussi des activités d’assainissement dans certaines communautés, notamment au niveau des établissements scolaires. C’est dans ce cadre que les écoles de N’Golonianasso, Zangorola,  Sanga et N’Tosso Kolonigué, Djitamana dans les communes rurales de N’Golonianasso, N’Goutjina, Kolonigué et Zangasso ont réservé un accueil chaleureux à la délégation composée du représentant du CAP et des maires desdites communes.
Cette rencontre avait pour objectif d’informer les écoles et les communautés, des décisions et des dispositifs pris par les enseignants, Conseil de gestion scolaire (CGS) et les élèves pour gérer l’eau, l’hygiène et l’assainissement à l’école, présenter les nouveaux clubs d’hygiène et susciter l’émulation entre les écoles. Il s’agissait de s’assurer de l’utilisation efficiente du dispositif de matériel d’assainissement mis à la disposition des écoles par l’UNICEF, de la pratique des règles élémentaires d’hygiène, de la mise en œuvre des recommandations d’Alphalog et du respect des engagements pris par les groupes cibles comme, entre autres, l’arrêt de la défécation à l’air libre, le lavage des mains au savon, la création des clubs d’hygiène et l’engagement des CGS à soutenir les actions WASH dans leurs écoles. Les participants ont fait une présentation du bilan des activités WASH. Il ressort de cette présentation qu’une véritable émulation est créée entre les écoles par rapport à l’assainissement, l’entretien du matériel, les efforts consentis par les CGS.
Dans son intervention, Gaoussou Diakité a remercié tous les acteurs pour leur implication ayant contribué à porter haut le flambeau de l’assainissement à l’école. Il a félicité et salué les acteurs pour l’assimilation de la pratique de l’assainissement dans l’environnement scolaire, mais aussi félicité l’UNICEF pour son accompagnement des activités des acteurs et du gouvernement.

S. DIAMOUTéNé
Amap Koutiala

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *