mercredi 16 août 2017

Header ad
Header ad

Koulikoro : POUR UNE MEILLEURE PRISE EN COMPTE DES FEMMES ET DES JEUNES DANS LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT

Les femmes et les jeunes constituent à n’en pas douter des composantes essentielles parmi les forces vives, dans le développement. C’est fort de cette réalité que l’Association malienne d’aide au  développement intégré (ASMADEVI), une ONG nationale, entend apporter son soutien à ces deux franges de la communauté.
A cet effet, elle a récemment organisé un plaidoyer à Koulikoro dans la salle de conférence de la coordination régionale des ONG (CR-ONG). L’objectif de cette activité a précisé le président de l’ONG, Eli Théra, est d’assurer une meilleure prise en compte des préoccupations des femmes et des jeunes dans les PDSEC et les budgets des communes de Koula, Koulikoro, Méguetan, Sirakorola dans le Cercle de Koulikoro. Au nombre des groupes cibles on enregistre les groupements de femmes, les groupements de jeunes, les élus et agents communaux, les autorités administratives, les leaders communautaires, les radios libres. L’action selon le coordinateur de l’antenne régionale Ibrahim Diarra, permettra une meilleure visibilité du projet et du PAOSC2, l’appropriation des outils de la planification et la budgétisation sensible au genre (PBSG) par les acteurs clés.
L’initiative permettra également de disposer d’un rapport d’analyse, d’attirer l’attention des décideurs sur la problématique, d’assurer une meilleure prise en compte des préoccupations des femmes et des jeunes dans les PDSEC et les budgets de 4 communes.
Le coordinateur de l’antenne régionale a aussi énuméré les activités programmées pour la réussite des objectifs de l’action au nombre desquels la mise en place d’un comité de pilotage, la formation des  agents et des membres du comité de pilotage sur les outils de collecte, le traitement et l’analyse des données et la production d’un rapport d’analyse, la formation sur la planification et la budgétisation sensible au genre (PBSG). On dénombre dans la description des acteurs, les groupements de femmes  et de jeunes les élus et agents communaux, les leaders communautaires et les autorités administratives.
Ibrahim Diarra a également souligné que pour l’amélioration du suivi de la gestion des collectivités territoriales, les membres du comité de pilotage et les  organisations de femmes et de jeunes seront formés sur le processus de planification de budgétisation sensible au genre.  Ils seront informés et sensibilisés sur l’agenda et le processus d’élaboration du PDSEC et du budget pour leur permettre de se positionner pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations lors des diagnostics villageois pour le PDSEC les consultations villageoises et les débats publics pour le budget.
L’Association malienne d’aide au développement intégré a été créée en 2000 par un groupe de jeunes agents de projet soucieux du développement socio-économique et culturel du Mali.
Elle s’est érigée en organisation non gouvernementale en 2001 sous le sigle ONG ASMADEVI et s’est donnée pour mission de contribuer à l’amélioration des capacités de planification de gestion et d’évaluation des actions de développement communautaire. Et ce, à travers tous les secteurs.

A. MAïGA
Amap Koulikoro

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *