jeudi 17 août 2017

Header ad
Header ad

Koulikoro : LA CCIM REGIONALE SE LOGE DE NEUF

Le Premier ministre visitant les nouveaux locaux

Ce joyau architectural, bâti sur une superficie d’environ 300 m2, est composé d’une quinzaine de bureaux, d’une salle de conférence polyvalente de 300 places. L’infrastructure a été inaugurée hier par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga

L’occasion était spéciale et méritait le déplacement du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga. En effet, pour la première fois, une chambre consulaire de notre pays engage un ambitieux programme de construction d’infrastructures au profit de ses adhérant régionaux à travers le pays. Et c’est Koulikoro qui a ouvert le bal. Commerçants détaillants, opérateurs économiques, chefs d’entreprises, industriels, bref le monde des affaires au Mali était au grand complet à la cérémonie d’inauguration de la nouvelle représentation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) dans la capitale du Méguétan.
En effet, tous les économistes sont d’accord que la relance économique tant ambitionnée par notre pays passe par l’émergence du secteur privé et par la vitalité du monde des affaires. D’où l’engagement du chef de gouvernement de développer ce secteur à travers les relations de partenariats constants. La relance économique constitue d’ailleurs la deuxième priorité du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga. La première étant le rétablissement de la sécurité intérieure et de la paix sur toute l’étendue du territoire.
C’est fort de cette volonté que le Premier ministre, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a répondu à l’invitation du monde des affaires malien à Koulikoro. L’édifice, dessiné et construit par des entrepreneurs maliens, participe déjà du nouveau visage de cette ville, encastrée entre les collines et le fleuve Djoliba. La population locale est sortie massivement pour manifester sa joie pour la construction de ce joyau architectural, R+2, bâti sur une superficie d’environ 300 m2. Il est composé d’une quinzaine de bureaux, d’une salle de conférence polyvalente de 300 places, pour un montant de près de 500 millions FCFA sur fonds propre. Le maire de la commune urbaine de Koulikoro, Elie Diarra, notera que sa ville a désormais fière allure et présente un nouveau visage en matière d’équipements immobiliers. «En tant que membre consulaire locale, ma joie est immense. Car ce nouveau local qui prévoit toutes les commodités requises, offrira un espace fonctionnel de réunion mais aussi de travail pour les opérateurs économiques de la Région. Nous n’avons plus besoin de nous déplacer à Bamako pour nous informer sur les opportunités d’affaires», a déclaré l’édile.
Prenant la parole au nom du monde des affaires de la 2ème région administrative du pays, le président de la Chambre régionale de commerce d’industrie de Koulikoro, Kassim Baba Sanogo, a rappelé le passé commercial de Koulikoro. « En effet, ville carrefour de commerce avant et après l’indépendance, Koulikoro était jadis la 2ème capitale économique du pays et surtout la jonction entre le Nord et le Sud du pays à travers le train de Kayes à Koulikoro et la flotte de pinasses et de bateaux reliant Koulikoro à Gao. Cette forte tradition commerciale de Koulikoro est encore vivace à travers les ressortissants de la Région qui constituent le plus gros lot des commerçants à Bamako. La construction de ce local constitue un grand motif de satisfaction pour les opérateurs économiques de la Région qui bénéficient désormais d’un cadre agréable et moderne, répondant aux exigences de sécurité, de rigueur et de qualité», a t-il indiqué.
Le président de la CCIM, Youssouf Bathily, a remercié très chaleureusement le Premier ministre pour sa présence à cette cérémonie qui, selon lui, marque tout son intérêt pour le secteur privé en général et en particulier pour le monde des affaires malien. Il a également rendu un hommage mérité au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, pour son choix volontaire de mettre la relance économique au cœur des priorités du pays. «La CCIM, conformément à cette vision du président de la République, a inscrit dans son plan de mandature 2015-2020, la réalisation d’infrastructures parmi lesquelles les équipements marchands pour soulager nos opérateurs économiques, particulièrement les déguerpis des voies publiques. Aussi, la construction de siège pour nos représentations régionales vise à mieux organiser et encadrer les opérateurs pour leur faciliter l’accès aux informations et même aux financements», a t-il souligné, ajoutant que l’étape de Koulikoro marque le début d’une série d’inaugurations, notamment à Kayes et Ségou.
Par ailleurs, le patron de la CCIM a informé le chef du gouvernement des actions entreprises par l’institution consulaire pour recaser les déguerpis des voies publiques. «Les deux espaces qui ont été mis à la disposition de la CCIM par les mairies de la Commune III et IV, à savoir Darsalam et Sibiribougou, ont été aménagés. Sur le site de Sibiribougou, nous avons construit plus de 350 boutiques et 140 étals. A Darsalam, nous avons 140 boutiques et 80 étals. Ces boutiques seront disponibles à partir du mois de septembre. Cependant, nous attendons toujours la mise à notre disposition par le gouvernement de sites où construire de nouveaux magasins pour recaser nos détaillants car il s’agit d’un maillon essentiel du commerce dans notre pays», a dit Youssouf Bathily, tout en renouvelant l’engagement des opérateurs économiques à soutenir le gouvernement dans son combat pour la paix, la sécurité et la relance économique.
Dans son intervention, le Premier ministre a vivement apprécié le siège régional de la CCIM de Koulikoro qui, selon lui, offre à la fois le confort, la modernité, la sécurité et l’innovation technologique recherchés pour les opérateurs de la région pour mieux organiser leur corporation au service du développement du Mali. «Cet édifice contribue surtout au renforcement des infrastructures de la région de Koulikoro en plein chantier afin de les mettre à la hauteur des enjeux et des attentes légitimes des populations et des impératifs de développement économique pour le bonheur de nos entreprises et de nos laborieuses populations», a souligné le chef du Gouvernement.
Abdoulaye Idrissa Maïga s’est dit très fier de cette réalisation qui contribue également au renforcement des infrastructures de Kouliikoro. «Ce siège est tout simplement beau, moderne et fonctionnel surtout que son architecture soudanienne est inspirée de celle de la CCIM de Bamako construite en 1906. C’est une fierté pour moi d’inaugurer un bâtiment qui offrira aux agents et aux opérateurs un cadre de travail convivial et les conditions pour encore booster le financement de l’économie locale », a-t-il ajouté.

Doussou DJIRE

LE CHEF DU GOUVERNEMENT RASSURE LA POPULATION
DE KOULIKORO

Le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, a mis à profit l’inauguration du siège régional de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali à Koulikoro, pour rencontrer les cadres et agents des structures administratives et techniques de cette Région. D’entrée de jeu, le chef du gouvernement a expliqué que cette rencontre avait pour but de recueillir les préoccupations de la région afin d’y apporter des solutions idoines. Il s’agissait aussi d’informer les cadres administratives, politiques et économiques de la Région, des actions concrètes entreprises par le gouvernement pour la relance économique de Koulikoro. Les échanges ont également porté sur la vie de la nation, notamment la situation sécuritaire et sociale.
Située à une soixantaine de kilomètres de Bamako, Koulikoro était jadis la première région industrielle de notre pays. Elle abritait l’Huilerie cotonnière du Mali (Huicoma), la Compagnie malienne de navigation (Comanav), l’Industrie de construction navale (INACOM), les Grands moulins du Mali (GMM), la Briqueterie moderne du Mali. Malheureusement, aujourd’hui, l’usine des Grands moulins du Mali est la seule unité qui tourne. La fermeture des autres usines a rendu la ville très vulnérable, car c’est plusieurs emplois qui ont été supprimés. Les femmes excellaient dans la transformation des résidus de l’usine de savon (Huicoma), qu’elles vendaient un peu partout à travers le pays. La fermeture de cette usine a entraîné la dislocation de la cellule familiale et l’accroissement de la pauvreté. Ici, la principale préoccupation est la réouverture de l’Huicoma et la revitalisation des activités industrielles et économiques dans la ville. Toutes choses qui contribueront à la relance économique de Koulikoro, ont soutenu les différents intervenants de la rencontre.
En réponse, le Premier ministre a indiqué que la résolution de l’épineuse question de l’Huicoma est la priorité absolue du département en charge de l’Industrie. Tandis que la revitalisation de l’économie locale incombera aux différents ministères sectoriels. «Des actions concrètes sont engagées par le gouvernement, notamment la construction de la route Bamako-Koulikoro, la rénovation des infrastructures socio-économiques, la revitalisation du commerce ainsi que la promotion d’activités génératrices de revenus», a assuré Abdoulaye Idrissa Maïga.
En ce qui concerne le recasement des déguerpis des voies publiques et la reconstruction du marché rose de Bamako, le ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté, dira que le gouvernement, en partenariat avec la CCIM, a déjà entrepris la construction de sites qui seront mis à leurs dispositions par certaines mairies de Bamako.

D.D.

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *