jeudi 27 avril 2017

Koro : POUR RÉCLAMER DE L’EAU POTABLE

La marche pacifique est partie du rond point central de Koro pour se terminer à la préfecture

Le problème d’eau de la ville de Koro s’amplifie d’année en année au point d’être un problème connu de tous sur le plan national. Chaque année après l’hivernage, les populations de Koro vivent un calvaire indescriptible à cause de la crise d’eau.

Il y a trois ans, lors de la visite du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta à Koro pour l’inauguration de la centrale hybride d’Edm (Energie du Mali), les femmes de Koro l’avaient accueilli en brandissant des sceaux, des bidons et des puisettes vides pour attirer son attention sur le problème d’eau de la ville. Il avait alors promis de l’eau à la population et depuis un projet de construction d’un nouveau château est en cours. Les travaux du nouveau château avancent très timidement et les besoins en eau des populations de Koro ne cessent de s’accroître. Les installations de l’ancien château d’eau qui alimente la ville depuis plus de 20 ans sont vétustes et sa capacité de production  est largement en dessous des besoins d’une population qui aura presque doublée depuis les 5 dernières années. En attendant la finition des travaux du nouveau château, l’eau du robinet se fait de plus en plus rare. Les femmes et les jeunes veillent devant les bornes fontaines pour pouvoir se procurer deux ou trois bidons d’eau.

Le Conseil local des jeunes dirigé par Youssouf Bamadio en collaboration avec la CAFO et les associations féminines de Koro ont décidé d’organiser une marche pacifique pour réclamer l’accélération des travaux de finition du nouveau château et la facilité de l’accès à l’eau potable.

Cette marche pacifique est partie du rond point central de Koro pour se terminer à la préfecture où une déclaration de la population a été remise au Préfet du cercle de Koro, Adama  Coulibaly, en présence du 1er adjoint au maire de la commune rurale de Koro. Les populations ont espéré voir dans un bref délai la fin des travaux du nouveau château, car il y a urgence face à la grande chaleur qui s’installe déjà dans la cité et décuple les besoins en eau.

Moussa NIANGALY

AMAP-Koro

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *