jeudi 22 juin 2017

Kolondièba : UN INVENTAIRE DES BIENS ET SITES CULTURELS BIENVENU

Une importante délégation du ministère de la Culture s’est rendue fin mars à Kolondièba. Elle était conduite par Badra Aliou Diakité. La délégation a échangé avec l’administration, les responsables des collectivités et les acteurs de la culture avec pour objectif de contribuer aux processus de transfert des compétences et des ressources à travers l’identification et le recensement des infrastructures, des biens et sites culturels.

La mission a recueilli suffisamment d’informations et de justifications pour permettre au ministère de la Culture de prendre une décision bien fondée sur la dévolution des infrastructures, biens et sites des instruments de promotion de la culture et des moyens efficaces de développement durable de Kolondièba.

La réforme de décentralisation territoriale qui a été engagée en 1991, a vu l’émergence des collectivités auxquelles l’Etat reconnaît le droit d’élaborer leur propre programme. Dans ce contexte, il est impératif de définir la place et le rôle des infrastructures, biens et sites culturels dans le programme de développement social et culturel des collectivités territoriales.

Le ministère de la Culture est fermement déterminé à faire de la culture un outil de développement social durable qui concilie les efforts de tous les partenaires (collectivités territoriales, professionnels de la culture,  artistes), a assuré les membres de la mission. Celle-ci comprenait des cadres chevronnés comme Dr Bah Diakité, directeur de recherche et conseiller technique au ministère de la Culture ; Check B Koné de la Direction générale des Collectivités territoriales ; Mohamed Traoré du CADD et Adama Niang, directeur régional de la Culture de Sikasso.

Du côté de la représentativité locale, on peut citer Mamady Cissoko de la confrérie des chasseurs et représentant des associations culturelles ; Arouna Diabaté, 1er vice-président du Conseil de cercle ; Amadou Doumbia 1er adjoint au maire de Kolondièba.

Kolondièba et Bougouni partagent presque la même identité culturelle. Ce qui  a permis au 1er adjoint du préfet Djinèmoussa Diakité, natif de Bougouni de faire une contribution remarquable au cours des échanges.

Le Cercle de Kolondièba regorge d’innombrables vestiges de son identité culturelle. Dans chaque village et dans les « To-mbo » (sites de villages abandonnés), les bois, les reliefs, les cours d’eau, s’y trouvent les trésors qui incarnent la civilisation de la zone depuis la nuit des temps.

Face à cette précieuse richesse en voie de disparition, les autorités locales ont décidé de faire l’inventaire des monuments, biens et sites de la localité en amont de la vaste campagne d’identification et recensement des infrastructures, biens et sites de la localité.

Cette identification et le recensement des biens culturels, entrent dans le cadre de la mise en œuvre du plan triennal de transfert des compétences et des ressources du ministère de la Culture (2016-2018) validé le 27 mai 2016.

Les travaux de la rencontre étaient présidés par le préfet adjoint Djinèmoussa Diakité.

Daouda D. KONE
AMAP-Kolondièba

 

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *