lundi 21 août 2017

Header ad
Header ad

Kita : CONCERTATIONS SUR L’ASSISTANCE METEOROLOGIQUE AU MONDE RURAL

Le représentant du gouverneur de la Région de Kayes, Moussa Aly Maiga a présidé la semaine dernière, la rencontre des concertations régionales des acteurs dans le cadre de l’assistance météorologique au monde rural dans sa région.
Tenue dans la salle de spectacle du Carrefour des jeunes de Kita, la rencontre a regroupé outre les préfets, les chefs des services de l’agriculture, 25 paysans des Cercles de Kita, Bafoulabé et Keniéba. Les participants venaient de la zone d’intervention du PAPAM/ASAP. Des experts de Mali-Météo dont la directrice générale adjointe Mme Tandia Fanta Traoré, faisaient également partie. L’objectif de ces concertations est de créer un espace d’échanges entre les services techniques du développement rural, de Mali-Météo, les producteurs ruraux, les responsables du projet PAPAM/ASAP et les medias pour mieux renforcer la résilience des producteurs face aux effets néfastes des changements climatiques.
L’organisation de cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la convention signée entre Mali-Météo et PAPAM/ASAP dont l’information agro-météorologique sur les activités des producteurs est un élément essentiel des 19 projets du Programme national d’adaptation au changement climatique (PANA).
Selon la directrice générale adjointe, Mme Tandia Fanta Traoré, l’atelier visait surtout le recensement des préoccupations des usagers afin de les traduire en actions concrètes de ripostes contre les variations extrêmes du climat.
Les informations météorologiques par exemple sur les dates probables de début et de fin de la saison des pluies, les périodes optimales de semis, les quantités de précipitations attendues, les types de phénomènes météorologiques extrêmes susceptibles d’être enregistrés, apparaissent selon le représentant du gouverneur comme des indicateurs clés dans le choix des investissements à réaliser. Ils  permettent de minimiser les effets du risque climatique sur les différentes productions et d’améliorer, a-t-il poursuivi, le rendement.
Moussa Aly Maiga a mis ensuite l’accent sur le rôle prépondérant des medias dans la diffusion des informations dans un pays comme le nôtre, comme pour doper les animateurs radios qui prenaient part à ces concertations.
Cette rencontre a surtout été l’occasion de débattre plusieurs thèmes. Il s’agit entre autres de la structuration du dispositif de collecte de traitement et d’analyse des données de base, de l’analyse du processus de production et de diffusion de l’information et de la perception et l’utilisation de l’informatique agro-météorologique par les producteurs concernés ainsi que de l’impact ressenti sur la productivité agricole.

AMAP-KITA
J. M. Fabrice

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *