jeudi 19 avril 2018

Header ad
Header ad

Kayes, atelier sur la PNCD : Le développement durable et la bonne gouvernance en ligne de mire

La direction régionale du Développement social et de l’Economie solidaire, en partenariat avec l’UNICEF, a organisé un atelier de dissémination sur la Politique nationale de communication pour le développement (PNCD). Cet atelier qui s’est déroulé les 7 et 8 novembre 2017au Relais les Centenaires de Kayes, était animé par Assana Diawara, conseiller technique au ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, Gaoussou Traoré, expert en communication et ancien directeur général adjoint de l’AMAP et Mme Mariam Maïga, représentante de section C4D UNICEF de Bamako. Il était destiné aux élus locaux, à la société civile, aux leaders communautaires, aux autorités administratives et politiques, parmi tant d’autres.
L’objectif de cet atelier était de vulgariser le contenu de la PNCD dans la Région en vue de son appropriation et utilisation par les différents acteurs.
Les présentations ont, surtout, porté sur la genèse de la Politique nationale de la communication pour le développement et la décision N°2017/0990/ GRK- CAB du 10 Août 2017 portant création du Comite régional de mise en œuvre de la politique nationale de la communication pour le développement. La PNCD a été adoptée par le gouvernement en mars 2017, vingt quatre ans après l’élaboration de sa première mouture.
Cette politique a été élaborée par le ministère de l’Economie Numérique et de la Communication grâce à l’appui technique et financier de l’UNICEF. La PNCD accorde une importance capitale au développement du monde rural à travers l’attention particulière portée aux secteurs ruraux (agriculture, élevage, pêche, environnement) et sociaux (santé, nutrition, éducation, alphabétisation, solidarité nationale). Elle vise également à renforcer le rôle et la place des femmes et des jeunes dans la prise de décision et dans le développement de notre pays.
Le document se veut comme le cadre unique de référence et d’intervention pour toutes les activités de communication des partenaires nationaux et internationaux en matière de développement de notre pays.
Les participants ont été répartis entre trois groupes pour examiner la fonctionnalité et l’efficacité du Comité régional de mise en œuvre de la Politique nationale de la communication pour le développement.
« Nous voulons nous assurer que la maîtrise de ce document (PNCD) débouche sur un développement durable et une bonne gouvernance. Il s’agit aussi de faire en sorte que les populations puissent maîtriser leur environnement en liaison avec l’action gouvernementale », a expliqué le conseiller technique Assane Diawara.
Bandé Moussa SISSOKO
AMAP-Kayes

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *