jeudi 14 décembre 2017

Header ad
Header ad

Irrigation de proximité : SIMONA DISPOSERA BIENTOT DE SON BARRAGE

Pose de la première pierre

L’USAID apporte son financement à la réalisation d’un ouvrage pour améliorer la production agricole et piscicole

Les populations du village de Simona, situé à une dizaine de kilomètres du Cercle de Yorosso ont réservé dimanche dernier, un accueil chaleureux à la délégation du ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé. La mobilisation était à la hauteur de l’événement et les populations bénéficiaires n’ont ménagé aucun effort pour manifester leur joie à travers les animations musicales et folkloriques du terroir et par les mots de remerciements chaleureux adressés par le représentant du chef de village, Dramane Goïta et le maire de la commune, Abdoulaye Goïta à la délégation, au gouvernement américain et au projet Irrigation de proximité (IPRO).

En effet, le ministre de l’Agriculture,  Nango Dembélé a procédé à la pose de la première pierre de la construction du barrage de retenue d’eau de la localité. Il a conjointement posé le geste en compagnie du représentant du directeur de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Charles Davis, du représentant de la coopération allemande (KfW), Fafré Bagayoko et en présence de nombreuses personnalités.

Le chef du programme Irrigation de proximité, Moussa Ben Issack Diallo a expliqué dans sa présentation de l’aménagement de ce site que les travaux vont effectivement démarrer à la fin de l’hivernage et après les études de terrain. Ce site comprendra 3 seuils, dont un sera construit avec un radier pour faciliter le désenclavement entre les deux rives de ce cours d’eau qui s’étend sur 600 mètres et 61 mètres de largeur par endroits au niveau de cette localité. Le projet IPRO-IRRIGAR basé à Sikasso est chargé de l’exécution et de la mise en œuvre du projet FTFPIP dans les cercles de Koutiala et de Yorosso.

Cette pose consacrait également le lancement officiel du Projet Feed the Future Projet d’irrigation de proximité (FTFPIP) financé par l’USAID à hauteur de 2,7 milliards Fcfa dans les cercles de Koutiala et de Yorosso pour une durée de 4 ans (2016-2019). Charles Davis s’est réjoui du lancement des travaux d’aménagement de petits périmètres d’irrigation. En soutenant la réalisation de ces périmètres, le gouvernement américain entend contribuer aux objectifs du Programme national d’irrigation de proximité (PNIP), a-t-il expliqué. FTFPIP est une initiative de l’USAID dans le domaine de la sécurité alimentaire et du développement agricole. Il vient en complémentarité des initiatives en cours notamment le Projet Irrigation de proximité – Initiative de renforcement de la résilience par l’irrigation et la gestion appropriée des ressources (IPRO-IRRIGAR) et le projet  Feed the Future Mali chaîne de valeur céréales (CVC) dans la région de Sikasso.

L’objectif global de FTFPIP est de contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et de l’état nutritionnel des populations par l’accroissement et la diversification de la production agricole. Il vise aussi l’amélioration de l’accessibilité aux produits issus de l’irrigation de proximité dans le but de renforcer la résilience des exploitants et de la population en général contre les aléas climatiques. Les aménagements permettront à 1250 ménages de disposer de 480 hectares sur lesquels, ils pourront faire de la riziculture, du maraîchage et de la pisciculture. Ils permettront également de protéger 100 hectares contre l’érosion dans les cercles de Koutiala et de Yorosso.

Le ministre Nango Dembélé a rappelé que notre pays figure parmi les pays qui disposent des plus grands potentiels de développement agricole de l’Afrique de l’ouest. Nonobstant cet important potentiel, la recherche de la souveraineté alimentaire demeure toujours au centre des préoccupations du gouvernement, a-t-il souligné. Avant d’indiquer que la valorisation de ce potentiel ne pourra se faire qu’à travers des efforts constants et soutenus tendant à affranchir notre agriculture des aléas du climat grâce à une plus grande maîtrise de l’eau. Il a demandé aux populations de prendre soin de ces ouvrages qui seront mis à leur disposition pour la promotion de l’agriculture, de la pisciculture et du maraîchage de proximité. Natif du terroir, le ministre Dembélé qui s’est adressé dans la langue maternelle a été vivement applaudi par les siens et les notables qui ont beaucoup apprécié cette parenthèse oratoire.

Avant de quitter la localité, la délégation a rendu une visite de courtoisie aux notabilités qui l’ont gratifié de présents. Il a, par ailleurs, assisté à la présentation d’un projet de lutte contre la malnutrition dans le cercle de Yorosso qui a obtenu des résultats satisfaisants. Ces nouveaux indicateurs de nutrition ont permis d’améliorer l’image du cercle qui était classé parmi les localités les plus affectées par la malnutrition au Mali.

Envoyés spéciaux

Moriba COULIBALY

Nouhoum SAMAKÉ

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *