INPS : LES RECETTES EN AUGMENTATION DE 13,51 % EN 2017

La session était consacrée à l’adoption du rapport d’activités 2017

Le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, préside pour cette année le Conseil d’administration de l’Institut national de prévoyance sociale (INSP). La passation de témoin a lieu vendredi denier entre lui et le président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly (président sortant). Ainsi, en a décidé la 87è session ordinaire de l’INSP, ce conformément au système de gouvernance alterné qui prévaut au sein de cette structure. Présidée par le PCA sortant, cette session avait à son ordre du jour l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2017.
Un rapport élaboré et exécuté autour d’activités majeures émanant du Plan stratégique 2014- 2023 de l’INSP. Lors de son allocution d’ouverture, Mamadou Sinsy Coulibaly a, parlant des activités réalisées, salué les efforts accomplis par l’ensemble des administrateurs. Des efforts qui, à l’en croire, ont permis l’exécution entière d’une bonne partie des activités qui avaient été programmées. Ainsi, sur les actions restantes, certaines ont connu un accomplissement partiel. Les autres n’ont pas pu être concrétisées, a-t-il déploré.
Par contre, au plan de la couverture sociale, l’Institut a connu une légère avancée. En la matière, le nombre de cotisants inscrits aux régimes gérés par l’INPS est passé de 281 755 en 2016 à 310 640 en 2017, soit une hausse de 10%, a salué Mamadou Sinsy Coulibaly, avant de révéler que le nombre d’adhérents au régime de l’Assurance volontaire a atteint 4 986 assurés directs.
Quant aux consultations médicales qui sont au compte des structures sanitaires, elles ont concerné 107 745 personnes en 2017 contre 150 454 en 2016. Tandis qu’un programme de contrôle physique des bénéficiaires de pension a, dans le cadre de la maîtrise des charges techniques, permis de suspendre le paiement de plus 5 000 pensions, s’est-il réjoui. Sur le plan financier, les recettes ont été à la hauteur des attentes. Sur une prévision de recettes de 154 506 970 000 Fcfa, il a été encaissé 154 475 552 396 Fcfa, soit un taux de réalisation de 99,9%. Ces recettes sont en augmentation de 13,51 % comparées à l’exercice 2016, indiquera le président du CA sortant. Il précisera : «les dépenses faites au compte des prestations de services se sont élevées à 69 815 247 842 Fcfa, contre une prévision de 70 212 516 080, soit un taux d’exécution de 99 %, en augmentation de 7 %», a-t-il précisé.
C. M. T

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *