mardi 21 novembre 2017

Header ad
Header ad

Industrie : UN CATALOGUE DES ENTREPRISES QUI FONT NOTRE ÉCONOMIE

L’évènement a été présidé par le ministre du Développement industriel Mohamed Aly Ag Ibrahim

Entreprenantes, ingénieuses et surtout dynamiques, elles ont percé les secrets
de l’entreprenariat et dessinent, désormais, l’avenir du développement industriel de notre pays. Le catalogue, qui a été dédié aux entreprises industrielles maliennes par l’Organisation patronale des industriels (OPI), retrace leurs parcours, les sources de leurs financements et surtout leurs produits.

La stabilité politique est une variable essentielle du développement économique d’un pays. La crise multidimensionnelle qui sévit dans notre pays, depuis 2012, n’est pas sans conséquences sur l’économie malienne. Face à cette situation particulière imposée à notre pays, depuis 5 ans, notre économie s’est caractérisée par une résilience exceptionnelle. Et les secteurs clés de l’économie ont su développer une capacité d’adaptation assez impressionnante aux multiples conséquences de la crise. En outre, le monde des affaires, dominé par les nationaux, a su développer une capacité certaine de réactivité face aux chocs exogènes. Ce qui a permis d’éviter un ralentissement de la croissance économique et de maintenir le dynamisme de l’activité économique.
Dans cette résilience exceptionnelle, le secteur de l’industrie se démarque. En effet, malgré les difficultés ambiantes, l’industrie est parvenue à renouer avec un certain dynamisme. Et pour cela, elle a su compter sur la détermination des principaux acteurs, surtout sur sa nouvelle génération d’industriels très dynamiques.
Une centaine d’industriels, forts de leur génie, se jouent de la morosité ambiante et font face aux incertitudes du futur. Ces industriels, qui portent avec style les couleurs du Mali dans le monde et incarnent le futur d’un pays dont le développement économique passe inéluctablement par le développement industriel, figurent désormais dans un catalogue national qui leur est dédié par l’Organisation patronale des industriels (OPI).
Le document a été officiellement présenté, samedi, au siège du Patronat. C’était à la faveur du lancement du catalogue des produits manufacturés « Made in Mali » qui a regroupé autour du président des Industriels du Mali, Cyril Achkar, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, le Président du Patronat, Mamadou Sinsi Coulibaly. On notait également la présence des présidents des chambres professionnelles, les grands patrons industriels, les responsables des structures bancaires, partenaires du secteur de l’Industrie, bref le monde des affaires dans sa grande diversité.
Le catalogue des industriels, une première du genre dans notre pays, est dédié à une centaine d’industriels nationaux, de l’agro-industrie aux manufacturiers, en passant par les industries lourdes de la métallique, sidérurgiques, électroniques, l’industrie textile et même l’industrie électrique. Ces industriels maliens se distinguent surtout par leur créativité, leur ambition et leur succès.

LE CATALOGUE, UN OUTIL UNIQUE DE SÉLECTION – Le président de l’OPI, Cyril Achkar, a révélé que la raison principale de la réalisation du « Catalogue des produits industriels made in Mali » est de faire connaître les principaux produits fabriqués au Mali, au bénéfice des consommateurs, sans oublier le plus grand d’entre eux, à savoir l’Etat et sa commande publique. « Nous vous présentons notre premier catalogue assez édifiant sur l’industrie et les industriels maliens. En élaborant ce catalogue, nous souhaitons atteindre certains objectifs, notamment encourager l’investissement productif, montrer les produits fabriqués au Mali, valoriser la production locale «  Made in Mali », orienter la commande publique en faveur des productions nationales, encourager le patriotisme économique, séduire les consommateurs mais surtout galvaniser ces hommes et femmes qui ont décidé de s’investir dans le secteur industriel », a-t-il dit.
Selon M. Achkar, ce catalogue présente surtout la diversité industrielle du Mali et surtout les efforts consentis par les industriels, à cause des difficultés de tous ordres qui assaillent l’économie nationale depuis 2012 : « Ainsi vendre à Mopti est devenu compliqué, vendre à Tombouctou n’est plus qu’un souvenir d’où la nécessité de promouvoir des achats publics de biens et services, produits localement ».
« Ce qui marque ainsi le début d’un processus d’incitation à fabriquer localement pour faire face aux besoins réels de notre administration publique en matière de biens d’équipement, de consommables et de consommation », a indiqué le patron des industriels maliens. Il a invité ses collègues industriels à faire preuve de plus de dynamisme et d’ingéniosité pour adopter une position concurrentielle permettant d’offrir à l’Etat, à travers la commande publique, des produits compétitifs, de bonne qualité et à des prix abordables.
Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsi Coulibaly, a salué cette initiative de l’OPI qui, selon lui, vise à valoriser et à promouvoir la vitalité industrielle de notre pays et favoriser aux entreprises maliennes l’accès à la commande publique, reconnaitre le sérieux et le professionnalisme des entreprises les plus méritantes à travers la labélisation. « Dans notre pays, le secteur privé, particulièrement le secteur industriel, est parmi les plus créateurs d’emplois.
Cependant, être compétitif dans un environnement fortement concurrentiel, suppose, entre autres, de disposer d’un bon process de production mais aussi et, surtout, d’une ressource humaine bien formée et capable de remplir efficacement les tâches qui lui sont confiées », a-t-il indiqué. Ce qui est tout le sens des réformes proposées par le patronat pour une meilleure gouvernance des structures en charge de l’emploi et de la formation professionnelle.

PRODUCTION INDUSTRIÉLLE ET COMPÉTITIVITE – L’occasion était belle pour le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, de dérouler les ambitions gouvernementales en matière de développement industriel que sous-tendent le projet de société du président et la Déclaration de politique générale du Premier ministre. Il a rappelé que la Politique de développement industriel élaborée à cet effet est axée sur la modernisation de l’industrie malienne et l’amélioration de sa performance. « Il ne s’agit plus seulement de produire, mais d’être compétitif pour espérer tirer son épingle du jeu sur des marchés de plus en plus ouverts et concurrentiels », a dit le ministre. Et d’ajouter que le département de l’Industrie a ainsi entrepris une série d’actions concrètes, notamment sur l’amélioration du cadre législatif et règlementaire, le renforcement de notre base industrielle, la promotion de la qualité, de la propriété intellectuelle, le soutien à la compétitivité des unités existantes et la mise en place d’un environnement plus incitatif.
Le ministre Mohamed Aly a vivement salué cette initiative de l’OPI d’élaborer un catalogue en vue de mettre en exergue ces entreprises et industriels qui travaillent à promouvoir le « Made in Mali », à stimuler la production industrielle et, surtout, à renforcer la compétitivité de nos entreprises. Il a rendu hommage à ces capitaines d’industrie maliens qui ont créé et dirigent les grandes industries du pays.
Il a rappelé l’ambition de son département de créer les conditions les plus optimales pour que le secteur secondaire, notamment dans sa composante manufacturière, occupe la place qui lui revient dans la structure d’une économie moderne, en vue de pousser le rythme de la marche de notre pays sur le chemin de l’émergence et du progrès.
« Je soutiens que seule une forte redynamisation du « Made in Mali » peut nous permettre de participer la tête haute aux échanges avec les autres pays au lieu de subir et de compter, à notre juste valeur, au sein de l’espace communautaire » a-t-il lancé, particulièrement, aux opérateurs économiques et industriels du Mali.
Doussou DJIRÉ

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *