dimanche 23 juillet 2017

Header ad
Header ad

Goundam : DETERIORATION SOUDAINE DE LA SITUATION SECURITAIRE

Depuis le départ le mois dernier de l’unité des FAMA basée à Bintagoungo, après une attaque attribuée à des terroristes, le nord du Cercle est devenu une sorte de « no mans land » où trafiquants de drogues, présumés djihadistes et autres bandits armés agissent à leur guise.
En effet, l’unité des forces armées maliennes à Bintagoungou était d’une grande utilité stratégique. La population de la zone Faguibine se sentait en sécurité et vaquait librement à ses occupations (essentiellement l’agriculture et l’élevage).
Mais depuis quelque semaines, de nombreux habitants de la zone Faguibine, pris de panique ont fuit vers des localités jugées plus sécurisées.
Lundi dernier, près de vingt cinq présumés djihadistes ont été aperçus au nord-ouest du Cercle entre Bintagoungou et Fatakara, à une trentaine de kilomètres de la ville de Goundam.
Selon une source locale, des hommes armés se déplacent de campement en campement pour demander à leurs habitants de ne pas se raser la barbe et de retrousser leurs pantalons.

Si des mesures vigoureuses ne sont pas prises pour chasser les imposteurs, ceux-ci risquent d’imposer leur loi à l’ensemble du Cercle de Goundam.

 

A propos de l'auteur

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *