Gao : LE SIÈGE DES AUTORITÉS INTÉRIMAIRES ASSIÉGÉ PAR DES GROUPES ARMÉS DISSIDENTS

Une vue du siège des Autorités intérimaires de la ville de Gao

Vendredi dernier pendant que les paisibles habitants de la ville de Gao s’apprêtaient à aller à la mosquée, des éléments des groupes armés non signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ont fait irruption au siège de l’Assemblée régionale actuellement occupé par les Autorités intérimaires. Il s’agissait des combattants de CMFPR I, II, III, de l’ACTRG et de Ganda Izo. Avec des armes à feu, ils sont venus déloger quelques éléments du Mécanisme opérationnel et de coordination (MOC) qui assuraient la sécurité du bâtiment. Ces derniers ne s’y sont pas opposés pour éviter un bain de sang. Entre temps, un renfort du MOC, lourdement armé, est venu encercler les preneurs d’otage. «Nous sommes là pour réclamer nos droits envers l’Etat», ont clamé des responsables des groupes armés dissidents, à savoir Sidi Alamine, Ibrahim Diallo et le président du CMFPR II, Issiaka Kantao. Ces groupes armés réclament à l’Etat les points suivants : leur prise en charge dans la signature du décret additif, leur participation dans la Commission nationale de la Réforme du secteur de la sécurité (CNRSS), dans la Commission d’intégration (CI), dans la Commission technique de sécurité (CTS), l’Equipe mobile d’observation et de vérification (EMOV), la Commission de suivi de l’Accord (CSA), le Mécanisme opérationnel et de coordination (MOC) de Tombouctou, Gao et Kidal ainsi que les autorités intérimaires dans les cercles. Les groupes armés ont libéré le siège des Autorités intérimaires après avoir reçu l’assurance qu’ils seront très bientôt reçus à Bamako par le Premier ministre et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants.
Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *