mardi 12 décembre 2017

Header ad
Header ad

Gambie : après l’échec de la délégation de la Cedeao, l’ONU met à son tour la pression sur Yahya Jammeh

Le représentant de l’ONU en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a affirmé mercredi à l’AFP que le président gambien Yahya Jammeh devait « être prêt à céder le pouvoir » en janvier. Il a également condamné le fait que la Commission électorale ait été assiégée mardi et mercredi par des éléments de l’armée gambienne, en pleine visite d’une délégation de chefs d’État de la Cedeao.

« L’opposition a remporté l’élection, qui a été juste », a déclaré le responsable onusien qui s’est exprimé mercredi 14 décembre, à son retour de Banjul où il participait à une mission de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Ceceao). Yahya Jammeh, dont le mandat de cinq ans expire le 19 janvier, « devra être prêt à céder le pouvoir » à cette date, a-t-il insisté.

Et ce, indépendamment du recours qu’a déposé mardi son parti devant la Cour suprême pour contester les résultats du scrutin présidentiel du 1er décembre qui donnent vainqueur son adversaire Adama Barrow. Pour le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon dans la région, « cette procédure juridique n’a rien à voir avec le terme de son mandat ».

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *