dimanche 19 février 2017

Header ad
Header ad
Header ad

Fin du mandat de Kabila : la police fait état de 31 morts en RDC

La police congolaise a indiqué ce mercredi que les violences de ces quatre derniers jours avaient fait 31 morts sur l’ensemble du territoire. Plus de 270 « inciviques » auraient par ailleurs été interpellés. Entre l’ONU et les officiels congolais, la guerre des chiffres macabres est déclarée. Dernière passe d’armes en date, ce mercredi 21 décembre. Peu avant midi, le bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme a légèrement revu à la baisse son bilan, indiquant qu’il a pu « [documenter] au moins 19 cas confirmés de morts par balle » dans la ville de Kinshasa. Hier, mardi 20 décembre, il évoquait au moins 20 morts La riposte de Kinshasa est intervenue vers 16 heures. D’abord par Lambert Mende, ministre en charge de la Communication, qui s’est dit « préoccupé par cette pratique devenue systématique depuis quelques années de la part du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme qui s’emploie à publier, sans preuves documentées, des bilans alarmants contradictoires avec ceux fournis par les autorités locales congolaises ».

JA

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *